School is Cool

0 J'aime
Epingler
School is Cool
©Jimmy Kets

Les Flamands rockent. Bien avant School Is Cool, on savait nos cousins d’outre-Quiévrain, notamment flamands, doués pour manier la guitare électrique. Mais l’arrivée de cette nouvelle sensation confirme en beauté que la Belgique est un superbe réservoir à groupes. Les School Is Cool pratiquent en effet une superbe pop baroque, influencée par Arcade Fire dans les grandes largeurs, sans pour autant qu’on s’en offusque. Si l’aura du groupe canadien plane sur eux, c’est de loin, car elle n’est jamais oppressante ni omniprésente. Au contraire, le guitariste Johannes Genard parvient à tirer de son amour pour Arcade Fire un vrai songwriting personnel, efficace et déjà mature. En fait, sa véritable force réside dans sa méthode de travail : toujours commencer par trouver un rythme. Il faut dire que le chanteur et compositeur est un passionné de rythmes, puisant tour à tour dans les percussions traditionnelles japonaises ou dans les morceaux de Kate Bush des idées de rythmiques originales ou tribales. Le démentiel single "Warpaint", aux tambours martiaux, en est l’incarnation épique et grandiose. Ceux à qui échoit la lourde tâche de jouer ces rythmes, ce sont Andrew, un sympathique nounours au visage de poupon, et le batteur Matthias Dillen. La dernière pièce du puzzle était auparavant incarnée par Nele Paelinck, multi-instrumentiste et chanteuse, remplacée désormais par deux nouveaux musiciens. Cet automne, la France va enfin découvrir sur disque ('Entropology' sort le 8 octobre) et en live ce groupe unique, machine à tubes qu’il faut à tout prix écouter : "New Kids in Town", "In Want of Something", "On The Beach of Hanalei", etc. Ils passent au Nouveau Casino en novembre. Profitez-en, la prochaine fois qu’on les verra à Paris ce sera peut-être au Zénith.

Voir aussi notre interview de School Is Cool.

Par Emmanuel Chirache

Téléphone de l'événement 01 43 57 57 40