The Rapture

0 J'aime
Epingler
The Rapture
DR

Le concert très attendu du groupe d’électro-pop indie new-yorkais The Rapture affiche complet pour sa seule date à Paris, à l’Olympia. Logique, dira-t-on, après cinq ans d’absence, et un nouvel album ‘In the Grace of your Love’ produit par le pilier de la french touch Philippe Zdar (de Cassius) entre Brooklyn et Paris, à la hauteur des attentes des fans de la première heure. Car The Rapture a été touché par la grâce il y a presque dix ans, à la sortie de son premier album ‘Echoes’ en 2003, et son hit monumental "House of Jealous Lovers". En plein revivial 80’s, la maturité de leur musique pionnière dans l’hybridation osée du post-punk et de l’electronica, enrichie de rythmiques rock et d’arrangements acid-house, marquera les esprits. Leur second album ‘Pieces of the People We Love’ sorti en 2006 est dans la même veine que le précédent, et compte le titre phare "Get Myself into It". On pensait que le départ du bassiste Mattie Safer allait altérer la magie de The Rapture, mais leur nouvel album en trio est salué par la critique, davantage électro-pop que dance-punk, il arrive à convaincre un public plus large, notamment grâce au hit éponyme de l’opus très rythmé et hypnotique.

Par Camille Griffoulières

Publié :