The Smashing Pumpkins

Musique, Rock et rock indé
Recommandé
0 J'aime
Epingler
The Smashing Pumpkins
DR

Qu’on les adore ou qu’on les déteste, difficile de nier l’importance des Smashing Pumpkins dans la musique des années 1990, notamment via leur chef-d’œuvre 'Mellon Collie And The Infinite Sadness', double-album somme qui a marqué son temps. D’autres disques décevants suivront, si bien que le groupe décide de mettre fin à sa carrière en 2000, époque où le son des nineties semble définitivement révolu. En vertu du cycle habituel du rock, les Smashing Pumpkins feront bien entendu de nouveau surface en 2007, avec le passablement raté 'Zeitgeist'. Il faut attendre 2012 et l'opus 'Oceania' pour que le nouveau guitariste Jeff Schroeder, qui remplace le fameux James Iha, trouve enfin son rythme de croisière au gré d’un son impeccablement peaufiné. Certains morceaux tranchent avec l’habituel style du groupe, comme la cavalcade "Quasar", une vraie réussite aux riffs percutants et métalliques, ou dans un registre plus doux, le très beau "Pale Horse", sans oublier "The Celestials". Comme l'explique le chanteur : « ce nouvel album revient aux origines psychédéliques de The Smashing Pumpkins : atmosphériques, mélodieuses, mêlant riffs lourds et délicatesse ». Le groupe retombe toutefois vite dans ses travers, entre grandiloquence un peu vaine et surtout la voix de Billy Corgan, qui malheureusement pour ses contempteurs n’a pas pris une ride. Le résultat reste globalement de bonne qualité et c’est avec le sourire que les fans se rendront au Zénith fin juin.

Par EC