Trombone Shorty & Orleans Avenue

0 J'aime
Epingler
Trombone Shorty & Orleans Avenue
© Kirk Edwards

Il entre sur scène, brandissant trompette et trombone, les bras levés en forme de V. Un V pour dire victoire, assurément, puisque cette bête de scène d'à peine 25 ans n’en finit pas de séduire un public toujours plus large. Troy Andrews est né à la Nouvelle-Orléans, et c'est là, dans les rues bouillonnantes de la ville qui ne dort jamais, qu'il apprend à jouer, dans les brass band et les clubs moites de Treme, berceau du jazz dont la série éponyme diffusée par HBO a permis au grand public de pénétrer l'univers. Rien d'étonnant d'ailleurs à ce qu'il y joue son propre rôle pendant quelques épisodes, le personnage est l'un des emblèmes du quartier. C'est ici qu'il a décroché son surnom, Trombone Shorty, distribué par un grand frère amusé de le voir porter, à 5 ans, un instrument plus grand que lui. Mais, rassurez-vous, il a bien grandi. Depuis, et avec deux albums 'Backatown' et 'For True', la musique emportée par ce petit génie a largement dépassé les frontières de la Louisiane. Soutenu ou accompagné par des grands noms comme Lenny Kravitz, Allen Toussaint, Dr John, Green Day ou Jeff Beck, lui et son groupe enflamment désormais les scènes du monde à coup de « supafunkrock », un mélange de soul, de jazz et de funk, auquel on aurait ajouté quelques notes de hip-hop et de rock. Sur scène, c'est une véritable tornade qui emporte tout avec souffle et talent. A la tête de son Orleans Avenue, Trombone Shorty livre des shows bouillants, essorants. Un peu de swing et de saveur News Orleans, en ces temps gris, ça ne se refuse pas et c'est le 29 février au Bataclan.

Par AW

LiveReviews|0
1 person listening