tUnE-yArDs + Caandides + Arrington de Dionyso

0 J'aime
Epingler
tUnE-yArDs + Caandides + Arrington de Dionyso
DR
tUnE-yArDs

Cette soirée Fireworks sera un feu d'artifice de bizarreries musicales, d'excentricités vocales, de sonorités lubriques qui surprendront les plus blasés des défricheurs de musiques improbables.

tUnE-yArDs est un ovni musical auquel il est difficile de coller une étiquette. Ce groupe américain distille une pop-folk vitaminée, frôlant les musiques du monde, très freaks par son aspect déstructuré, dissonant, presque cacophonique. Mené par l’excentrique chanteuse Merrill Garbus et sa voix puissante à la limite du cri (mais toujours juste), le groupe ne déçoit jamais avec ses mises en scène spectaculaires, comme on a pu le voir au Café de la Danse en juin dernier. Musicalement très riche et organique, leur dernier album, ‘w h o k i l l’ recèle bien des pépites étranges. Sur "Bizness", on s’étonne du chant presque africain (Merrill a-t-elle été chamane dans une vie antérieure ?), rythmé par une batterie rock détraquée et enrichi d’un synthé aux sonorités asiatiques ; on est dérouté face à "Gangsta" un morceau presque ska garni de phrasés de saxophone, mais quand même très rock. On se laisse surprendre par des morceaux un peu folk, aux dissonances déglinguées, où Merrill chante doucement, comme sur "Es-So".Vous pourrez juger vous-même de la bizarrerie et de la virtuosité musicale de ce groupe monté sur ressorts à la Maroquinerie.

Caandides est aussi un groupe un peu fou, entre folk, electronica, dark-wave et tropical, entre la France et le Brésil, entre guitares résonantes et dissonantes, samples électro déstructurés et percussions rythmées. On notera l’étrange et beau morceau "Sun Way Too Low" et le clip "Rio" plein de distorsions et de personnages freaks carnavalesques, qui circule sur la toile.

Le très allumé Arrington de Dionyso viendra clôturer cette soirée de sonorités folles, ponctuées de chants en indonésien. Oui, oui, ce multi-instrumentiste français complètement déjanté chante en indonésien, pour preuve le titre de son dernier album sorti en 2009,Malaikat Dan Singa’, qui signifie « Les Anges et les Lions ». Expérimental est un mot faible pour décrire sa musique : on a quelquefois l'impression de reconnaître des musiques de transe religieuse  totalement déstructurées, sur "Holotropic" on croit entendre des bruits d’animaux pendant plus de 2 minutes, mais sans en être jamais sûr… On se demande bien quel spectacle il réservera au public !

Par Camille Griffoulières

Site Web de l'événement http://www.lamaroquinerie.fr