Stefan Lakatos et Dominique Ponty jouent Moondog

0 J'aime
Epingler
Stefan Lakatos et Dominique Ponty jouent Moondog

Imaginez deux secondes Mozart se laisser pousser une barbe démesurée, prendre un pseudonyme étrange et se balader dans les rues de Vienne déguisé en barbare ostrogoth. Improbable ? C’est pourtant à peu près ce qui est arrivé à Louis Thomas Hardin,  considéré comme l’un des plus grands compositeurs américains contemporains. Durant les années 1940, le jeune musicien se laisse pousser barbe et cheveux, porte un casque de viking et joue dans les rues de New York, ce qui lui vaudra le surnom de « viking de la 6e avenue ». Louis Hardin se fait alors appeler Moondog et joue du jazz, mais il intègre vite les exigences et les instruments de la musique classique à son œuvre : contrepoint, utilisation des cordes et des cuivres, chants en canon. Son autre grand amour, ce sont les rythmes indiens qui l’ont marqué enfant, et qui l’ont sensibilisé par la suite aux folklores du monde entier. Sans doute faut-il y voir l’origine de sa volonté d’écrire une musique populaire, dont les morceaux sont courts et faciles à apprécier, malgré certaines techniques complexes que l’auditeur découvre seulement au fil des écoutes (un morceau comme "Do Your Thing" illustre bien cette simplicité apparente qui recouvre en réalité des subtilités de contrepoint). Décédé en 1999, le compositeur a laissé une immense œuvre, marquée par les points d’orgue ‘Moondog’ et ‘Moondog II’ parus en 1969 et 1971. Le percussionnisteStefan Lakatos et la pianiste Dominique Ponty rendront hommage à Moondog durant le festival BBMix, pour la première fois en duo.

Par Emmanuel Chirache

LiveReviews|0
1 person listening