Ali Baba

Théâtre
  • 1 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
0 J'aime
Epingler
Ali Baba
© Brigitte Enguérand

Décidément l’Orient est à l’honneur cet hiver à Chaillot ! Créé pour le théâtre de la Criée à Marseille, 'Ali Baba' version Deschiens surgit en face de la tour Eiffel fin décembre. Ce conte célébrissime met en scène Ali Baba, on s’en serait douté, un homme humble et simple, qui verra son quotidien bouleversé par la découverte d’une grotte remplie de trésors somptueux. Oui mais ceux-ci appartiennent aux quarante voleurs et notre individu se rend vite compte qu’il s’est mis dans le pétrin… Et si l’argent apportait plus de problèmes qu’il n’en résout ?

Macha Makeïeff propose un Ali Baba un peu benêt, un inconnu lambda, identifiable par tout un chacun, qui se laisse émerveiller par la perspective alléchante d’une fortune incommensurable. Comme vous ou moi face à la même situation en quelque sorte. Dans ce spectacle, on pense à la fois à Marseille et aux cités lointaines, à la fois à ici et à ailleurs. Cet aller-retour entre un monde lointain, imaginaire, rêvé, et un comportement quotidien, universel et commun, implique intimement le spectateur dans ce qu’il voit. Cette approche, en adéquation avec la tradition du conte et de l’oralité, permet les détails les plus fantasques et les situations les plus rocambolesques.

Le spectacle sera total, les comédiens partageant la scène avec des danseurs et acrobates et des musiciens, pour mieux vous plonger dans une atmosphère piquante et colorée.

Par Aurélie Clonrozier

Site Web de l'événement http://theatre-chaillot.fr/

Average User Rating

1 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:1
LiveReviews|1
0 people listening
CultureAmour

J'ai vu le spectacle hier et suis sortie avant la fin. Le même gag répété mille fois, c'est lassant. Les scènes se suivent sans vraiment de lien. La femme sourde qui crie, Ali qui compte son argent, le fils d'Ali qui gesticule, OK une deux fois ça va. Mauvais rythme,mauvais clichés. Où est le talent de M Makeïeff qui nous séduisait auparavant.