Capilotractées

Théâtre, Cirque
0 J'aime
Epingler
Capilotractées
© Sebatien Armengol

Ne vous inquiétez pas : « Capilotractées », ici accordé au féminin pluriel et orthographié avec un seul « l », ne s'applique pas au spectacle lui-même. L'expression, qui a donné son nom à cette création circassienne, est à prendre au premier degré. Ce sont deux Finlandaises, la fildefériste Sanja Kosonen et la trapéziste Elice Abonce Muhonen, que vous verrez littéralement tirées par les cheveux. Toujours pas rassuré ? 

Suspendues par le biais d'un gros anneau métallique noué dans leur épais chignon tressé, les deux femmes se meuvent dans les airs sans grincer des dents. Seuls leurs yeux trahissent une tension, déformés par la traction exercée sur le cuir chevelu. Un détail qui accentue l'aspect étrange et gémellaire des deux artistes.

Aussi douloureux que cela puisse paraître, la suspension du corps par la chevelure est une technique de cirque traditionnelle. Pour le duo nordique, à la fois auteur et interprète du spectacle, la réappropriation de cette pratique permet de combiner deux forces : esthétique – la beauté d'un corps en apesanteur – et onirisme – s'envoler comme dans un rêve. On s'attend donc à un résultat décoiffant. 

Par Lucile Roger Durieux

Publié :

LiveReviews|0
2 people listening