Gaspard Proust

0 J'aime
Epingler
Gaspard Proust
© Alain Leroy

Après avoir remporté le 1er prix de nombreux Festivals (Paris fait sa comédie, Juste pour rire Nantes...), l'humoriste nonchalant que l'on compare à Pierre Desproges dynamite les travers humains dans un seul-en-scène vitriolé qui associe impertinence et élégance.

Gaspard Proust, c’est le nom que depuis quelques mois tout le monde se refile comme un bon tuyau. Adoubé par des media unanimes, ce comique suisse de 32 ans conquiert les foules et se voit couronné du titre de « nouveau Desproges ». Il faut dire que Gaspard Proust dénote autant qu’il détone. Né en Slovénie, élevé en Algérie, ancien banquier et quintilingue (comprenez : qui parle cinq langues), il offre un mélange d’humour noir, d’érudition... et d’audace.

« Je suis un cartésien désabusé : je pense, donc je suis, mais je m'en fous ! » résume-t-il dans son spectacle ‘Enfin sur scène ?’. Son personnage, un misanthrope si blasé qu’il n’a peur de personne, s’attaque de front aux sujets qu’on préfère éviter. Religions, classes sociales, nazisme, socialisme ou... fellation : Proust nous fait rire de tout. Ses répliques tombent comme des couperets, dans un style à la fois cru et littéraire (forcément avec un pseudo pareil...). Ici pas de grands mouvements, de gesticulations, pas un sourire : c’est les mains dans les poches avec ce look d’étudiant en économie que Gaspard Proust nous bouscule. Juste, cinglant et politiquement incorrect : qu’est-ce que ça fait du bien !

Site Web de l'événement http://www.gaspardproust.com