Hänsel et Gretel

Théâtre, Musicals
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Hänsel et Gretel
© Monika Rittershaus / Opéra national de Paris

C’est l’histoire d’une maison de pain d’épices qui attire dans ses filets les petits enfants et d’une sorcière qui les dévore. C’est l’histoire d’un conte signé par des frères (Grimm), transposé en opéra par le Rhénan Engelbert Humperdinck et mis en scène par la Française Mariame Clément.

Tout le monde (ou presque) connaît les aventures de Hänsel et de sa sœur Gretel. Sommés par leur mère en colère de cueillir des fraises dans la forêt, les petits se perdent en chemin et se retrouvent nez à nez avec une maison construite en bonbons. Un piège hyper glycémique dans lequel se cache une vilaine sorcière bien décidée à n’en faire qu’une bouchée.

Véritable bijou scénique, l’opéra signé par Mariame Clément offre au public un spectacle à la fois intelligent dans sa mise en scène et somptueux sur le plan scénographique. Le décor ? Une maison de poupée dépliée autour de quelques silhouettes d’arbres, symboles de la forêt interdite.

Un plateau grandiose qui figure le lent et dangereux glissement entre le rêve et la réalité, entre le réel et l’irréel. A jardin, le rêve, à cour le cauchemar. Des scènes en miroir souvent inquiétantes et qui appuient le caractère tortueux et menaçant du conte. Une lecture dramaturgique intéressante mais qui s’étire en longueur à la fin de la première partie. Heureusement, avec l’entrée dans la forêt, l’apparition de la maison en pain d’épices et l’arrivé tonitruante de la sorcière, tout s’accélère. Un feu d’artifice décoratif où l’on croisera entre deux chansons chorégraphiées, une araignée géante, une forêt de ballons de baudruche et une collection de sorcières-sosies. Un spectacle plein d’humour (et d’amour) qui réjouira petits et grands esthètes. 

Par Elsa Pereira

Publié :

Site Web de l'événement https://www.operadeparis.fr/
LiveReviews|0
0 people listening