Les Armoires normandes

Théâtre
Recommandé
  • 5 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Les Armoires normandes
© Lebruman

Les Chiens de Navarre sont complètement fous. Ils crachent du sang, se promènent cul nu au milieu de dunes de sable, dansent le sirtaki en costume à poils, éclatent des ballons de baudruche. Ils vont et viennent, se crient dessus, se mettent des doigts dans les fesses, et s’agitent furieusement d’un bout à l’autre de la salle. Vous l’aurez compris : les spectacles des Chiens de Navarre échappent aux descriptions et se dégustent dans la surprise. Un théâtre façon piñata, dans la salle, on ne sait jamais ce qui va nous exploser au visage.

 Après ‘L’autruche peut mourir d’une crise cardiaque en entendant le bruit d’une tondeuse à gazon qui se met en marche’ et ‘Quand je pense qu’on va vieillir ensemble’, la compagnie propose  ‘Les Armoires normandes’, un spectacle scato-kaléidoscopique qui ne ressemble à rien et où il est question de tout : de la religion (un peu), du couple (beaucoup), du mariage, du sexe, de la solitude…

Articulées autour d’une série de saynètes, la pièce balaye du revers de la manche la question de la relation amoureuse. Sur le plateau tapissé de sable, on croise des couples en thérapie et des adolescents hypersexués, on assiste à des noces cinglantes, au retour parmi les vivants d’un amant regretté, à la dissection hilarante du tube de William Sheller. Avec leur humour mordant et leur trash irrévérencieux, le collectif mené par Jean-Christophe Meurisse déclenche à la moindre réplique des fous-rires dans le public. Une décontraction irrésistible qui ne les empêche pas d’aborder en crabe les situations les plus graves, les sentiments les plus subtils. L’émotion n’est pas à l’ordre du jour. Avec les Chiens de Navarre, on rit de la solitude et du deuil autant que de l’adultère. Et par rire, on entend rire, vraiment, en se tenant les côtes même parfois. Beaucoup moins provoc que ‘Nous avons les machine’, ‘Les Armoires normandes’ ne sont pas moins exceptionnelles. A tel point que le spectacle fini, on voudrait déjà revenir. Un sentiment de bien-être palpable à la sortie du théâtre. Le spectacle vivant se porte très bien, merci. 

Par Elsa Pereira

Publié :

Téléphone de l'événement 01 46 07 34 50
Site Web de l'événement http://www.bouffesdunord.com
LiveReviews|0
2 people listening