Matamore

Soirées
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Matamore
© Philippe Laurençon

« Féroces ! Audacieux ! Agiles ! Perfides ! Ridicules ! Stupides comme un singe qui sort de sa sieste… » Dans un petit cirque à la piste enfoncée, le narrateur invite ses compagnons de scène. Méfiance... les bipèdes de ‘Matamore’ n’ont pas dit leur dernier mot !

Magnifique hommage à la commedia dell’arte, à Chaplin et Clint Eastwood, le spectacle de la compagnie Trottola librement intitulé ‘Matamore’ échappe à l’exercice périlleux de la définition. Du cirque ? Du clown ? Du théâtre ? Sûrement un peu de tout, par petites touches. Attention, spectacle haut en couleurs (et en mouvements)… Sur scène, petits et grands pantins se cognent, se querellent et se dandinent en long en large au milieu, autour et bien sûr au-dessus du public. Des princes miniatures roulent les rrrr, un acrobate philosophe s’amuse des lois de la mécanique, un clown un peu snob cherche son caniche, dans un spectacle un peu dégingandé mais qui ne manque pas de profondeur. Porté par une musique joyeuse, tantôt foraine, tantôt classique, les cinq artistes s’amusent de leur gaucherie, frôlent les airs dans des portés extravagants, ne délaissent jamais les prouesses techniques au profit du rire.

Pendant plus d’une heure et demie, les numéros s’enchaînent ainsi avec lenteur et malice, installation du matériel, démontage, et balayage de la piste compris. ‘Matamore’ s’accorde du temps, un peu trop dirons ceux qui ont mal aux fesses. Alors même s’il manque quelques fils narratifs, que les minutes s'étirent parfois un peu trop, les cinq acolytes jouent brillamment de leur expérience et de leur complicité pour créer un univers bien à eux, drôle, nostalgique, aérien, ni contemporain ni classique.

Par Céline Astorg

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening