Stéréoptik

Théâtre
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Stéréoptik

En fond de salle, un grand écran se hisse, gigantesque page blanche. Un mystérieux décor investi par deux artistes plein d’imagination, Jean-Baptiste Maillet (à la batterie) et Romain Bermond (au pinceau). L’un est musicien, l’autre dessinateur et ensemble, avec quelques bouts de carton, des riffs de guitare et de la peinture, ils racontent des histoires qui font voyager et rire. Une drôle de fable où une chanteuse aux faux airs de Jessica Rabbit se fait kidnapper par des aliens, où il est question d’un super-héros chauve, d’une course-poursuite et d’une femme qui s’endort sur la plage.

A la croisée du théâtre d’objets et du film muet, ‘Stéréoptik’ ne ressemble à aucun autre spectacle. Et c’est dans une profonde humilité scénique, avec des techniques pleines de créativité (le dessin transparent, les papiers découpés, le décor déroulant) qu’ils séduisent le public. Comme des petits garçons qui s’amusent dans le garage avec leurs petites voitures, créant avec quelques bouts de ficelle et une collection de bruits de folles aventures. Pas de doute, on rit beaucoup devant la folie douce de ce spectacle sans paroles, mais qui parle à tous, aux enfants rêveurs comme aux adultes farceurs. 

Par EP

Publié :

Téléphone de l'événement 01 40 03 72 23
LiveReviews|0
1 person listening