Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Théâtre de la Porte Saint-Martin

  • Théâtre
  • Arts et Métiers
  • prix 3 sur 4
Théâtre Porte-Saint-Martin
(c) Elsa PereiraThéâtre Porte-Saint-Martin
Publicité

Time Out dit

Edifié en 1781 sur ordre de Marie-Antoinette, l’établissement est d’abord un opéra dans lequel se produit l’Académie royale de musique. Il faudra attendre près de deux décennies pour que le théâtre de la porte Saint-Martin ouvre ses portes. S’y jouent alors des pièces de théâtre, des comédies et des ballets. Le succès est au rendez-vous mais l’histoire ne lui laisse pas de répit : décret imposant sa fermeture, incendie durant la Commune, etc. Ce qui ne l'empêchera pas d’accueillir de grands noms : Alexandre Dumas, Victor Hugo, etc. C’est même dans ce théâtre que 'Cyrano de Bergerac' d’Edmond Rostand sera créé. Plus tard, la tragédienne Sarah Bernhardt fréquentera les lieux avec assiduité. Puis vient Mai 68. Et un vent nouveau souffle sur la programmation de l'établissement. Les comédies musicales y sont légion : de 'Hair' à 'Mayflower'. Aujourd’hui, l’éclectisme est de mise puisque le répertoire contemporain côtoie de grands classiques revisités tels 'Le Songe d’une nuit d’été', 'Les Fourberies de Scapin', etc.

Écrit par Geraldine Bouton

Infos

Adresse
18 boulevard Saint-Martin
10e
Paris
Transport
Métro : Strasbourg - Saint-Denis
Prix
En fonction des spectacles
Heures d'ouverture
En fonction des spectacles
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce

Programme

Edouard Baer, Le Journal de Paris

Pour monter ce spectacle, Edouard Baer a commencé par jeter une bouteille à la Seine en invitant Parisiens et Parisiennes à monter avec lui sur scène… Chic idée que de réunir ainsi petits et grands aux innombrables (et parfois relatifs) talents, pour des micro-shows de quelques minutes, dont le comédien et auteur se fait l’hilarant maestro. Ainsi, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin où se joue Le Journal de Paris, les soirées passent et ne se ressemblent pas. Forcément, il y a à boire et à manger dans les différentes prestations offertes (avec beaucoup de courage et de générosité) par les apprentis showmen qui ont accepté de se prêter au jeu… Certains font des vannes, d’autres de la magie, chantent, dansent, bident… Mais avec Edouard Baer en MC tutélaire, le moindre dérapage est parfaitement contrôlé, et tout faux pas vient nourrir de lunaires et admirables improvisations. Ici, c’est Paris, et c’est sacrément golri.

Publicité
Vous aimerez aussi