... Avec vue sur la piste

Théâtre, Cirque
Recommandé
  • 4 sur 5 étoiles
  • 5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
0 J'aime
Epingler
Avec vue sur la piste (© Christophe Raynaud de Lage )
1/6
© Christophe Raynaud de Lage
Avec vue sur la piste (© Christophe Raynaud de Lage)
2/6
© Christophe Raynaud de Lage
Avec vue sur la piste (© Christophe Raynaud de Lage )
3/6
© Christophe Raynaud de Lage
Avec vue sur la piste (© Christophe Raynaud de Lage)
4/6
© Christophe Raynaud de Lage
Avec vue sur la piste (© Christophe Raynaud de Lage)
5/6
© Christophe Raynaud de Lage
Avec vue sur la piste (© Christophe Raynaud de Lage)
6/6
© Christophe Raynaud de Lage

Chaque année en janvier, la promotion sortante du Cnac hisse son chapiteau au cœur du parc de La Villette pour y dévoiler son spectacle de fin d’études. En janvier 2016, ce sera donc au tour de la 27e promotion de présenter son travail, une pièce élaborée pendant trois mois à dix-sept et sous la direction du metteur en scène Alain Reynaud (cofondateur des Nouveaux Nez). Un spectacle d’une heure et demie intitulé ‘… Avec vue sur la piste’ et pour lequel les jeunes circassiens ont déroulé le tapis rouge, installé des lampes à franges et enfilé costumes noirs, talons rouges et short à sequins.

Alors que le froid souffle dehors, à l’intérieur du chapiteau l’accueil des spectateurs se veut chaleureux et empreint de bonne humeur. On chante sur les tables, on parle en portugais ou en anglais, on traverse la piste à toute allure, on propose au public des dés de pomme… L’atmosphère est joyeuse et la mise en scène foisonnante.

Enfin, l’installation du public achevée, l’essaim d’abeilles devenu orchestre composite inaugure le spectacle en musique, véritable fil rouge de ce nouvel opus. Pendant que la voix de velours de Catarina Rosa Dias dessine des volutes dans les airs, Garance Hubert Samson martèle sa basse. Chacun de dix-sept acrobates souffle et gratte, tape et pince. Grosse caisse, flûte traversière, guitare, trombone : des instruments qu’ils ont découverts, pour la plupart, spécialement pour le spectacle. Face à tant de facilités, on oublie vite les micro fausses notes qui s’échappent des cuivres. Dès les premières minutes de leur création, la meute d’acrobates séduit. C’est donc sans trop de résistance que l’on se laisse emporter par la rythmique élastique à la fois enlevée et contemplative du spectacle. Alain Reynaud a tout compris. Nul besoin de multiplier les agrès, de bousculer les circassiens pour qu’ils enchaînent sauts et portés. La piste n’appartient pas aux artistes pour qu’ils se mesurent uniquement au risque du vide mais pour qu’ils poétisent collectivement l’espace qui leur est offert. Et si ‘… Avec vue sur la piste’ donne à voir six spécialisations circassiennes (main à main, bascule coréenne, cadre aérien, mât chinois, mât indien et sangles), il offre surtout aux artistes l’occasion de bâtir ensemble des histoires avec humour, adresse et poésie.

Avec eux, on rit et on tremble. Et lorsqu’ils appréhendent la gravité, c’est avec un sérieux débordant de vie, n'en déplaise à certains politiciens compassés. 

En 2016, on retrouvera également le spectacle dans le cadre du festival Spring au Cirque-théâtre d'Elbeuf les 18, 19 et 20 mars.

Par Elsa Pereira

Publié :

Average User Rating

5 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:1
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|1
1 person listening
Nicolas P

Un spectacle de haute voltige, spectaculaire et poétique, durant lequel vous ne risquez pas de bailler. Désabusés, désenchantés et rompus, votre âme d'enfant se trouve sous le chapiteau de la Villette !