0 J'aime
Epingler

Avignon In : 6 A.M. How to disappear completely

Que reste-t-il de l'apocalypse ?

6 a.m. How to disappear completely © Christophe Raynaud de Lage

Quoi ? • '6 A.M. How to disappear completely' du Blitztheatregroup
Où ? • Opéra Grand Avignon
Quand ? • Du 7 au 10 juillet à 18h 

Note : ****
Genre : Théâtre contemporain

Du 23 au 28 février 2017 au Nouveau théâtre de Montreuil 

 

Devant un soleil de plomb bientôt voilé, elle se tient debout une hache à la main. Un texte qui tourne en rond et dont on décroche très vite. Une litanie interrompue par un nuage de fumée qui viendra dérober définitivement le moindre rayon de soleil. Puis le plateau se découvre sur décor industriel composé d'échafaudages et de barres de fer. La pénombre envahit rapidement les moindres recoins de cette scénographie post-apocalyptique bientôt habitée par sept comédiens en lutte avec ce géant de métal. Que font-ils au juste dans le brouillard ?

Créé à l'automne 2015 à Athènes par le Blitztheatregroup, '6 A.M. How to disappear completely' repose sur un poème d'Hölderlin 'Ménon pleurant Diotima' récité en grec comme une litanie assourdissante. Un texte répété en boucle et qui laissera bientôt place à un silence de plomb. Silencieux, presque mutique, '6 A.M. How to disappear completely' plonge le spectateur dans un état de transe dès ses premières minutes. Ceux qui auront mal dormi la veille lutteront contre le sommeil, les autres ferrailleront pour repousser l'ennui. Il faut dire que tout est réuni pour faire flotter le public. L'atmosphère crépusculaire, le texte dit et redit et le son. Bercé tantôt par le bruit hypnotique du ressac tantôt par une bande-son planante façon Sigur Ros, on souffre d'abord avant de pouvoir apprécier l'immense travail d'esthète du Blitztheatregroup. Une fois les armes posées, l'ennui oublié, la beauté vespérale de la scénographie envoûte.

Qu'importe si les comédiens parlent ou se taisent, le texte d'Hölderlin fond dans la cendre. Il ne reste plus qu'Aris Armaganidis, Aris Balis, Michalis Kimonas, Angeliki Papoulia, Christos Passalis, Areti Seintaridou et Yorgos Valais pendus à leur corde, évitant les pierres qui tombent du ciel ou dirigeant tant bien que mal des cerfs-volants de cuivre. Il ne reste plus que ce décor désossé témoin de batailles ou de redditions et ce néon bleu, injonction risible dans cet espace de désolation. '6 A.M. How to disappear completely' subjugue par sa beauté, mais pour cela, il faut pouvoir la laisser vous toucher. 

Commentaires

0 comments