KYOTO FOREVER 2

Théâtre, Comédie
2 sur 5 étoiles
©Cie Vertical Détour
©Cie Vertical Détour

Time Out dit

2 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les événements sont bien confirmés avant de vous y rendre.

Un spectacle qui ne nous sauvera pas du réchauffement climatique

Pour qui ? Ceux qui préfèrent en rire (pas assez) qu’en pleurer.
Voir quoi ? USA Vs Chine Vs Russie Vs UE Vs Iran Vs Brésil Vs Congo.

Le monde va mal. Et ce ne sont pas les COP successives qui vont le faire aller mieux. Parce que l’humanité joue sa dernière carte, la préparation de la COP28 de Shanghai bat son plein, et il ne reste que quelques jours pour boucler un texte censé sauver la Terre entière du réchauffement climatique. Mission Impossible.

Frédéric Ferrer revient avec le dernier volet de ses chroniques du réchauffement. Un spectacle qui tourne depuis 2015, et n’est déjà plus vraiment d’actualité. Il faut dire qu’il est difficile de se la jouer théâtre vert, quand la scène des négociations est un engagement de Powerpoint. Et à situation désespérée, spectacle désespérant. Le problème de Kyoto Forever 2 est qu’il ne prend pas intégralement le parti d’en rire, il est trop sérieux et fait part d’un didactisme assez gênant en période crise.

Le show se perd dans une accumulation de mots dont on ne comprend jamais vraiment le ton ni les tentatives. Et qui étouffe. S’il fait prendre conscience des incapacités du corps et des langues diplomatiques, le spectacle reste moins drôle, et moins joliment mise en scène qu’un direct de l’ONU. On regrette surtout qu’il s’effraie de ses possibles surréalismes (ne vous attendez pas à voir les Chiens de Navarre) puis s’y plonge sans aucune conviction. Dommage.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Vous aimerez aussi