0 J'aime
Epingler

On ne l'attendait pas !

'On ne l'attendait pas !' de Stig Larsson par Jorge Lavelli du 4 au 26 juillet à Présence Pasteur

© Lot

Certains spectacles laissent dubitatifs. 'On ne l'attendait pas !' fait résolument partie de cette catégorie de pièces, étranges et déroutantes, que l'on apprécie avec perplexité et que l'on applaudit sans trop savoir si on a aimé ou non. Mis en scène par Jorge Lavelli, le texte de l'écrivain suédois Stig Larsson garde ainsi tout son mystère, toute sa bizarrerie dérangeante. Sur le plateau, un espace circulaire façon parquet en lino accueille une banquette et trois chaises, un mobilier scandinave à la simplicité racée. Une scénographie minimaliste dans laquelle évoluent quatre personnages : le père, la mère, la fille et cheveu sur la soupe : le professeur.

Celui que l'on n'attendait pas, c'est le père. On ne sait ni d'où il revient, ni pourquoi il est parti. On observe les crises surréalistes de la mère, on comprend qu'elle est aveugle, on mesure le comportement anormalement rigide de la fille. Le texte de Stig Larsson procède ainsi comme un jeu de piste sensible, les détails narratifs se détachant à la faveur d'une réplique. Un décodage complexe puisque pour raconter ce récit troublant Jorge Lavelli a décidé de soumettre ses comédiens à une direction d'acteur exigeante à la fois physiquement et moralement. Jean-Christophe Legendre interprète ainsi un père nerveux hanté par de nombreux TOC. Eléonore Arnaud qui joue la mère, quant à elle, convulse de toute part, s'exprimant avec manières et démence. Il faudra quelques minutes au spectateur pour s'habituer au jeu appuyé des comédiens, mais passé le trouble du début, le reste de la pièce apparaît avec complexité et fragilité.

Alors évidemment 'On ne l'attendait pas !' n'est pas le genre de spectacle qui vous fera rire à vous en décrocher la mâchoire, ce n'est pas tellement le style de l'auteur. Attendez-vous plutôt à un spectacle intéressant et sibyllin servi par des acteurs qui mouillent leur chemise, pour de vrai. 

> Du 4 au 26 juillet - 20h Présence Pasteur
> Durée : 1h15 

Commentaires

0 comments