0 J'aime
Epingler

Enorme

'Enorme' de Neil Labute par Marie Pascale Osterrieth du 4 au 26 juillet au Cinévox

© Pascalito

Dans le public, beaucoup sont venus applaudir Charlotte Gaccio (fille de Bruno Gaccio et de Michèle Bernier). Une jolie blonde aux courbes voluptueuses qui incarne dans 'Enorme' le personnage principal, la bibliothécaire rondelette Hélène. L'histoire signée Neil Labute se résume en quelques mots : Hélène et Thomas se rencontrent, tombent amoureux et filent le parfait amour... clandestinement. Thomas ayant quelques difficultés à assumer le tour de taille de sa bien-aimée. Une comédie romantique qui questionne sans beaucoup de subtilités les codes de beauté d'aujourd'hui.

Sur scène, Hélène et Thomas (Bertrand Usclat et son faux air de Dawson) sont donc accompagnés du fameux collègue immature (Thomas Lempire, excellent malgré son rôle caricatural) et de la nymphette hystérique Julie (Julie de Bona). Une collection de personnages clichés pour une histoire qui ne rate, elle non plus, aucun stéréotype : 1/ les mecs sont des porcs superficiels. 2/ Les femmes sont soit jolies et incompréhensibles, soit grosses et intéressantes. 3/ Ce qui compte, c'est la beauté intérieure. Bah voyons. Avec un tel bagage, difficile pour Marie Pascale Osterrieth  qui signe ici une mise en scène à l'encéphalogramme plat  de faire d''Enorme' autre chose qu'un banal épisode de série pour filles.

Vous l'aurez compris, le texte de Neil Labute manque cruellement d'originalité et de finesse. Le spectacle servi par un quatuor de comédiens plein de bonne volonté reste, malgré tout, plutôt agréable à regarder, voire même divertissant (parfois). Tout n'est donc pas perdu !  

> Du 4 au 26 juillet - 15h30 au Cinévox
> Durée : 1h25

Commentaires

0 comments