Véronic DiCaire : Voices

Théâtre, Comédie
0 J'aime
Epingler
Véronic DiCaire : Voices
@ Julien Cauvin / Starfac

En partenariat avec les 2 Belges Productions. 

C’est perchée sur des talons et entièrement vêtue de noir que Véronic DiCaire apparaît sur l’immense scène du Grand Rex. Un petit brin de femme visiblement ravie de retrouver son public. Après une interprétation vibrante de "All by Myself", Véronic s’adresse à la salle avec un joli accent québécois et un large sourire dessiné sur le visage.

Le spectacle vient à peine de commencer que les milliers de spectateurs réunis applaudissent, crient et s’enthousiasment. Parions que le passage remarqué de la chanteuse à l’émission ‘Danse avec les stars’ a assis sa popularité en France. ‘Voices’ n’a pourtant pas grand-chose à voir avec le show télévisé. Pendant deux heures, Véronic ne s’essaye ni au tango ni au cha-cha-cha, mais célèbre la musique pop d’hier et d’aujourd’hui, avec bien-sûr de nombreux pas de danse. Entourée d’un quatuor de musiciens et de quatre voluptueuses danseuses, la Canadienne enflamme ses fans et multiplie les imitations.Au micro, on croise la voix cassée de Louane, les grognements de Christina Aguilera ou encore le timbre clair de Cœur de Pirate (drôlement caricaturée d’ailleurs). Un calque (presque) parfait qu’elle agrémente de la gestuelle des chanteuses. Mocassins aux pieds pour interpréter "Christine" de Christine and the Queens et sa chorégraphie découpée, démarche chaloupée et chœur de danseuses en body pour le tube "Single Ladies (Put a Ring on it)" de Beyoncé, ou encore sourire Colgate lorsqu’elle se met dans la peau de Katy Perry.

Mais au-delà de l’imitation et du plaisir d’écouter "Chanson sur ma drôle de vie" en live, ce qui plaît avec ‘Voices’ c’est l’hommage fait aux femmes. Véritable panorama des voix féminines d’hier (Mistinguett) et d’aujourd’hui (Adèle), le spectacle mis en scène par Josée Fortier ne compte pas que sur Blondie, Tina Turner et Sia pour assurer la billetterie. Divertissement efficace, il répond tout de même à une narration joliment ficelée. Qu’écoutaient les ados dans les années en 1980 à Québec, Vesoul et Chicago ?  Quelle est LA diva de la décennie ? Comment imiter Shakira ? Une chanson peut-elle dérober les paroles d’une autre ? Pendant deux heures, Véronic DiCaire emprunte plus de cinquante voix. A peine essoufflée, elle enchaîne Britney Spears, Whitney Houston et Madonna, chorégraphies au sol, jetés de jambes et adresses au public. Une véritable showgirl.

Publié :

Site Web de l'événement http://www.legrandrex.com/
LiveReviews|0
1 person listening