Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 40 lieux incontournables à voir au moins une fois en France
Unsplash
Baraa Jalahej

40 lieux incontournables à voir au moins une fois en France

Petit road trip à la recherche des plus beaux lieux à visiter en France. Ceux à faire au moins une fois dans sa vie.

Par La Rédaction
Advertising

On va encore nous taxer de chauvinisme mais n’ayons pas peur de le dire : la France est l’un des plus beaux pays du monde ! Et pour être honnête, on doute qu’il soit possible de connaître parfaitement tous ses recoins en une seule vie. Avec ce dossier, on a décidé de jouer à fond la carte du dépaysement, excluant les escapades parisiennes (vous les retrouverez ici) et plus globalement tout ce qui a trait à l'urbain. Seule exception ? Le château de Versailles, mais pouvait-on passer à côté de ses jardins ? Pour le reste, Time Out a bourlingué dans toutes les régions pour réunir les 40 lieux les plus iconiques du pays, entre littoral sauvage, montagnes sculpturales et spots uniques. De quoi redonner un peu plus de crédit au label Made in France.

DR
DR

Les gorges du Verdon

Se mettre au vert au fond d'une gorge ? Curieuse activité au premier abord ! Elle révèle en réalité tout son intérêt lorsqu'elle est pratiquée au fond des non moins curieuses et sculpturales gorges du Verdon. Planqué dans l'arrière-pays provençal, ce site offre un paysage unique le long du Verdon, à découvrir sur l'eau ou en randonnée. La raison de sa couleur vert émeraude qui lui donne son nom ? Une réaction chimique entre le fluor et les microalgues. Merci Jamy !

DR
DR

Les volcans d’Auvergne

On ne pouvait faire cette sélection sans parler des mythiques volcans d’Auvergne. Endormis depuis des millénaires, ils offrent une topographie exceptionnelle qui ravit les randonneurs. À pied, en vélo ou en montgolfière, tous les moyens sont bons pour découvrir ces panoramas exceptionnels. Du puy de Dôme au lac Pavin en passant par le plateau du Guéry, préparez-vous à vous régaler.

Advertising
Côte de granit rose
© DR

La Côte de granit rose

Si le sud de la Bretagne compte la star régionale dans ses rangs avec la baie de Quiberon, le nord peut être fier de sa Côte de granit rose, tout aussi magnifique. Sur cette côte d'à peine 10 km entre Perros-Guirec et Trébeurden, vous allez prendre une claque avec ces énormes blocs de granit rose polis par la mer, parcourir le sentier des douaniers, visiter le village de Ploumanac’h, la réserve naturelle des Sept-Îles et profiter d'une eau aussi transparente qu'aux Seychelles… avec 12 degrés en moins. Ou comment voir la vie en rose.

 

Unsplash
Bharat Patil

Le Mont-Saint-Michel

Ancestral objet de débat entre Bretons et Normands, le Mont-Saint-Michel est l’un des monuments les plus visités de France. Après avoir appréhendé l’impressionnante marée, il faut se balader dans cette ville hors du temps et notamment l’abbaye, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Et peut-être serez-vous l’élu qui trouvera l’emplacement exact du mont !

Advertising
Désert des Agriates
© Flickr - Désert des Agriates

Le désert des Agriates

La Corse, sa réputation, son accent et ses paysages à couper le souffle d’un asthmatique ! Si son centre est irisé de montagnes, vous vous régalerez aussi avec ses splendides plages. L’une des plus incroyables est celle du Lotu, qu’on rejoint depuis Saint-Florent après une pérégrination dans les paysages arides et escarpés du désert des Agriates. Et pour le pique-nique idéal : figatellu, lonzu et fromage de brebis ! 

Unsplash
Carlo Knell

La Dune du Pilat

Question combo, celui du bassin d’Arcachon/dune du Pilat se pose là comme il faut. Entre la plus haute dune d’Europe et l’une des plus exceptionnelles réserves naturelles françaises, le spot a tout pour émerveiller de 7 à 77 ans. Et que dire des mythiques cabanes tchanquées de l’île aux Oiseaux… Emerveillement garanti.

Advertising
Mille Etangs
© DR

Le Plateau des Mille Etangs

Dans la case « secret bien gardé », les Mille Etangs se posent là comme il faut. Au cœur des Vosges, cette région surnommée aussi la « Petite Finlande » est un dédale de forêts, de sentiers et donc d'étangs (environ 850). Eden des randonneurs, les cyclistes y trouveront aussi leur compte à raison de bonnes courbatures. Également à ne pas louper : les thermes de Luxeuil-les-Bains, les fromages – ici c'est comté – et la chapelle Notre-Dame du Haut imaginée par Le Corbusier.

 

Unsplash
Jaakko Kemppainen

Les Baux-de-Provence

Pas la peine d'aller plus loin que son nom pour s'en convaincre : c'est (très) beau les Baux-de-Provence. Dans cet iconique village provençal à l'allure de piédestal situé non loin de la photogénique ville d'Arles, on se balade dans les ruelles pavées, on découvre un château du XIIIe siècle et on visite le musée des Santons. Autre curiosité artistique, les anciennes carrières de bauxite, qui s'illuminent grâce à Culturespaces, la société derrière l'Atelier des Lumières. A part ça, n'oubliez pas de vous poser et de profiter du pinard, de l'huile d'olive et des cigales !

Advertising
Cirque de Gavarnie
© DR

Le cirque de Gavarnie

Ce cirque de Gavernie, il faut le voir pour le croire. Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, il crèche à plus de 3 000 mètres d'altitude dans les Pyrénées, prenant l'allure, selon Victor Hugo, de « Colosseum de la nature ». Planté au cœur de cet amphithéâtre minéral, vous voilà face à un cirque de 4 kilomètres (!) de diamètre, coiffé de 16 sommets. Toujours dans la démesure, sa cascade est, avec ses 400 mètres, l'une des plus hautes d'Europe ! On peut y accéder à pied mais aussi à cheval en remontant le torrent. Ça va vous changer des quais de Seine.

Unsplash
Tanya Prodan

Les falaises d’Etretat

Le monde littéraire et pictural du XIXe siècle en avait fait l’un de ses lieux de villégiature favoris. Etretat, son aiguille, son arche et ses cinématographiques falaises de craie blanche… Tout un monde. Devenu depuis l’un des sites touristiques français les plus visités, on conseille également de se balader dans l’arrière-pays de Caux, tout aussi magnifique.

Advertising
Le Sentier des Ocres
© Flickr - Le Sentier des Ocres

Le Sentier des Ocres

Un peu dans la même veine que les orgues d'Ille-sur-Têt, le Sentier des ocres nous téléporte – en miniature – dans des paysages à mi-chemin entre Monument et Death Valley aux USA. Planquées à Roussillon dans le Vaucluse, ces carrières d'ocre ont été façonnées par l'industrie (beaucoup) depuis le XVIIe siècle et par les intempéries (un peu) depuis des milliers d'années. Une légende de la Porte d'Auteuil raconte que Rafael Nadal y fait un pèlerinage annuel.

 

Baie de Somme
© DR

La baie de Somme

Partir en week-end en baie de Somme ? Pour être honnête, dans un Parcoursup des vacances, ce n’était pas notre premier choix. Et pourtant, on aurait bien tort de se priver d'une virée dans la baie nordiste tant elle recèle de paysages et spécialités uniques. L'occasion de découvrir le secret bois de Cise, l'immensité de la baie et ses phoques emblématiques. La graille n'est pas en reste avec, au menu, des moules de bouchot et des agneaux de prés salés. Miam !

 

Advertising
Unsplash
Ubaldo Bitumi

Les vignobles de Champagne

Fierté française internationale, le champagne est incontournable. Pour trouver les meilleures appellations, les meilleurs crus, c’est du côté de la région qui lui a donné son nom, dans le Nord-Est, qu’il faut se rendre. Du massif de Saint-Thierry à la vallée de la Marne, n’hésitez pas à pousser les portes des caves, les producteurs sauront vous sustenter comme il se doit.

Camargue
© DR

La Camargue

A cheval, à vélo ou à pattes… A vous de choisir votre moyen de locomotion pour découvrir la Camargue. Mais un conseil : soyez à l'aise. Parce qu'ensuite, c'est un spot de 100 000 hectares qui s'offre à vous. Dans ce parc naturel planqué dans le delta du Rhône, vous allez vous balader au milieu des marais salants, observer des bourrins et des manades de taureaux et zieuter une diversité d'espèces d'oiseaux tout simplement unique. Info 30 millions d'amis : la Camargue est l'unique lieu de nidification des flamants roses en France. 

Advertising
Gorges du Tarn
© DR

Les gorges du Tarn

En France, on aime se balader à gorge déployée. Et on a de la chance, parce que dès qu'un petit relief se dessine sur le territoire, et tout particulièrement dans le Sud, il s'y cache des gorges estampillées « beauté unique ». Nichées entre les Causses et les Cévennes, les gorges du Tarn se visitent dans tous les styles, que vous soyez accros à la randonnée pédestre ou davantage branchés descente aquatique, tandis que, rayon patrimoine, des villages comme Sainte-Enimie valent leur pesant d'or. Enfin, pensez à lever les yeux, les vautours sont ici chez eux, mais aussi à bien à regarder derrière votre épaule, la bête du Gévaudan n'est jamais loin.

Unsplash
Baptiste Azais

Le mont Blanc

Du haut de ses 4 808 mètres, le mont Blanc ne cesse d’impressionner les visiteurs de Chamonix. Si les balades dans cette typique bourgade alpine sont plaisantes, il faut monter sur les hauteurs du Brévent pour se régaler les mirettes. Autres spots à ne pas rater : la mer de Glace, l’aiguille du Midi et les randonnées du lac Blanc et du Grand Balcon.

Advertising
DR
DR

La vallée de la Dordogne et les jardins de Marqueyssac

Aussi mystérieuse que magnifique, la vallée de la Dordogne est l'un des plus beaux trésors du pays. S'y aventurer, c'est ouvrir une majestueuse boîte de Pandore, avec cette vallée encaissée façon décor de carte postale, ses villages à faire monter Stéphane Bern dans les aigus et ses endroits pépites comme le belvédère de la Dordogne, un point de vue situé à 130 mètres au-dessus de la vallée. Et que dire des jardins suspendus de Marqueyssac et leurs 150 000 buis centenaires…

Château du Haut-Koenigsbourg
© DR/ Vincent Desjardins

Le château du Haut-Koenigsbourg

Tout à droite, juste avant de débarquer au pays de la claquette-chaussette, on vous conseille une petite halte au milieu de la plaine d'Alsace. Perché à plus de 700 mètres d'altitude depuis le XIIe siècle, vous y trouverez le château du Haut-Kœnigsbourg pour un petit voyage moyenâgeux entre son donjon, ses tours, son jardin, son logis et ce panorama époustouflant. Pour la petite anecdote ciné, La Grande Illusion de Jean Renoir y a en partie été tourné, et Miyazaki s'en est inspiré. Après votre visite, n'hésitez pas à boire un petit coup de blanc, ce n’est pas ce qui manque dans la région.

Advertising
Unsplash
Mmma Paillex

La grande plage de Biarritz

La côte basque est un des spots les plus courus du surf mondial. Et quel plus beau coin que la grande plage de Biarritz, qu’on appelait la côte des fous au XIXe siècle ? Entre son casino Art déco et l’Hôtel du Palais style Belle Époque, se faire une vague relève davantage du plaisir des yeux que de la simple pratique sportive.

DR
DR

Le lac d'Annecy

S'il existait un « lac game » en France, celui d'Annecy trônerait certainement tout en haut de la hiérarchie. Deuxième plus grand lac glaciaire français avec ses presque 28 kilomètres carrés, le lac haut-savoyard regorge d'une variété de paysages et d'activités assez impressionnante. Les pieds palmés se régaleront entre bronzette, baignade, voile, ski nautique ou plongée sous-lacustre. Quant aux randonneurs émérites, les bords et les alentours du lac sont des sentiers rêvés, avec une faune et une flore aussi riches que diverses. Et pour se remettre de tout ça, notez que la ville regorge de très bonnes tables.

 

Advertising
Unsplash
Adora Goodenough

Giverny

A défaut d’être la ville la plus impressionnante au monde, Giverny est assurément la plus impressionniste ! Débarqué dans la cité en 1883, Claude Monet s'en amourache très vite, joue les paysagistes de génie sur son terrain, peint deux trois nénuphars, et fait de la bourgade normande un lieu de référence pour toutes les générations picturales qui suivront. Aujourd'hui, la maison et les jardins du maître se visitent, avec un détour obligé par le musée des Impressionnismes. « Monet Monet Monet », aurait même chanté un groupe suédois en son honneur.

Unsplash
Artur Aldyrkhanov

Le plateau de Valensole

Aux phobiques de la lavande – mais en existe-t-il vraiment–, on vous déconseille vivement le plateau de Valensole. Parce que sur les hauteurs provençales, pas loin des Gorges du Verdon, ce sont des champs et des champs de lavande à perte de vue – on parle de 800 km2 tout de même – qui s'offrent à vos yeux ébahis. Un conseil ? Prenez un VTT et baladez-vous dans les sentiers : c'est magnifique.

Advertising
Lac du Salagou
© Unsplash / Benjamn Lecomte

Le lac du Salagou

Impressionnant avec ses 750 hectares, ce lac, situé à une cinquantaine de bornes d’Agde, était à l’origine, dans les années 1960, une simple retenue d'eau de la petite rivière du Salagou pour irriguer les cultures environnantes. Au fil des années s’est formé un lac bordé de collines de terre rouge, la ruffe, lui donnant des airs de canyon ancestral. Au programme de votre escapade ? Baignade, voile et longues randonnées dans les environs, si possible jusqu’en haut du mont Liausson pour apprécier la vue sur toute la région.

Unsplash
Dorian Mongel

Les Chateaux de Loire

Pour vivre la vie de château, il n'y a pas mieux que la vallée de la Loire ! Il y a 500 piges, alors que la région était the place to be du royaume, des châteaux tous plus beaux les uns que les autres ont essaimé le long du fleuve, et plus globalement dans la vallée entre Orléans et Anjou. Des noms de bâtisse dont la seule évocation suffit à faire cligner les yeux des touristes du monde entier. Chenonceaux, Chambord, Chaumont, Blois, Amboise, Beauregard… Si 22 sont classés « Grands sites du Val de Loire » par l'Unesco, le coin compte des centaines (milliers ?) de lieux à visiter. On vous laisse choisir votre parcours, c'est vous le roi.

Advertising
Calanques - Unsplash
Heye Jensen

Les calanques marseillaises

Un séjour dans la cité phocéenne ne serait pas le même sans un détour par les merveilleuses calanques locales. Cassis, Sormiou, Sugiton… Des noms enchanteurs pour ces petits coins de paradis qu’on atteint parfois au prix de longues – mais magnifiques – promenades. Entre l’eau turquoise, l’odeur des pins ou les chants des cigales, tout est réuni pour vous faire passer un inoubliable moment.

Unsplash
Yann Allegre

Le glacier du Pisaillas

Où peut-on trouver un bon glacier en plein été ? A peu près à tous les coins de rue. Pardon : où peut-on trouver un bon glacier pour skier en plein été ? Pour ça, on vous conseille fortement de bouger de Paris et de ramener votre fraise à Val d'Isère. De là, grimpez à 3 300 mètres pour dévaler tout schuss le glacier du Pisaillas. Une beauté glacée accessible en été donc, mais également à toutes les saisons.

 

Advertising
Versailles - Unsplash
Clark Van Der Beken

Le château de Versailles

Des siècles d’agrandissements, de remaniements et de liftings ont fait du château de Versailles l’une des constructions les plus somptueusement bigarrées au monde : l’ancien fief du Roi Soleil est un fabuleux cocktail d’extravagance, posté à une vingtaine de kilomètres de Paris. Son parc se déploie sur plus de huit-cents grandioses hectares de pelouses, de jardins à la française, de bassins, de statues néo-classiques et de fontaines ultra sophistiquées. A l’intérieur, parmi les 2 300 salles qu’abrite ce mastodonte baroque au sang royal, la plus spectaculaire est sans aucun doute la fameuse galerie des Glaces avec ses feuilles d’or et ses 357 miroirs déployés sur 73 mètres de longueur.

DR
DR

Le pont du Gard

La maîtrise d'œuvre romaine, vous pouvez y aller, c'est du (très) solide ! Prenez le pont du Gard : ça fait deux millénaires qu'il enjambe fièrement le Gardon, et toujours pas un pet. Aqueduc érigé au Ier siècle de notre ère au niveau de la ville actuelle de Vers-Pont-du-Gard, il est, avec ses 275 mètres de long, l'un des monuments romains encore debout les plus impressionnants à zieuter.

Advertising
DR
DR

La grotte de Lascaux

Si vous vous sentez l’âme d’un archéologue, un passage du côté de la grotte de Lascaux en Dordogne paraît indispensable. A l’intérieur, ce sont presque 2 000 représentations datées pour la plupart de 17 000 avant Jésus-Christ qui s’offrent à nous. Bref, vous l’avez compris, à Lascaux, c’est bien plus que l’Histoire qui est peinte, c’est le patrimoine du monde en relief.

Cap Blanc-Nez
© Unsplash / Théo Caron

Le cap Blanc-Nez

Avec son nom à faire renifler Frédéric Beigbeder, le cap Blanc-Nez est la petite perle de la Côte d'Opale. Du haut de ses 134 mètres de haut, l'immense falaise de calcaire domine fièrement la Manche, et si l’on était dans le Sud, on dirait qu'en se mettant sur la pointe des pieds, on pourrait voir l'Angleterre. Rayon balades, on longera la côte via le GR120 pour arriver jusqu'à l'emblématique cap Gris-Nez et un peu plus loin le bled d'Audresselles, ses blanches longères, ses maisons de pêcheurs et ses villas Belle Epoque. Et qui dit village de pêcheurs, dit poisson frais. Alors régalez-vous !

 

Advertising
Camargue
© Unsplash / Alain Bonnardeaux

La cité médiévale de Carcassonne

Musicalement maltraitée par le « trublion du PAF » Patrick Sébastien, Carcassonne n'en demeure pas moins l'une des plus éclatantes transmissions de l'architecture médiévale. Erigée au XIIIe siècle et ravalée par Viollet-le-Duc au XIXe – le même qui a restauré Notre-Dame et imaginée sa flèche –, Carcassonne accueille encore aujourd'hui des habitants au cœur de ses 3 kilomètres de remparts, ses 52 tours, ses lices, ses hôtels particuliers et son théâtre en plein air datant de 1907. Bonus ? La proximité de vignobles, idéale pour préparer des apéros au bord du canal du Midi !

 

DR
DR

Les Orgues d’Ille-sur-Têt

La première fois qu'on a entendu parler des orgues d'Ille-sur-Têt, on a cru à un rassemblement d'acrobates lillois fétichistes de synthés. En s'y intéressant de plus près, on a découvert un paysage et phénomène géologique unique situé dans les Pyrénées-Orientales. Colonnes de sable et d'argile d'une douzaine de mètres, ces orgues – leur forme rappelle celle de l'instrument – ont été sculptées au fil des intempéries depuis des millions d'années, prenant l'allure d'un petit canyon juste époustouflant.

Advertising
Unsplash
Unsplash

L’Île de Ré

Sœur jumelle d'Oléron située en face de La Rochelle, l'île de Ré est l'un des spots insulaires les plus courus du pays – pas la peine de vous cacher, on vous voit les Parisiens. Il faut dire qu'on est bien là-bas, entre ses routes bonnes à user des usines à vélos, ses marais salants et ses parcs à huîtres à perte de vue. Pour ce qui est de la météo des plages : surveillez bien les marées, la mer peut se retirer très vite et très loin.

DR
Unsplash

Saint Paul de Vence

L'avantage de jouer à pile ou face avec Saint-Paul-de-Vence, c'est que vous gagnez à tous les coups. Côté face, un typique village de l'arrière-pays niçois qui vous en met plein les mirettes avec ses remparts datant de François Ier et ses tours et donjons qui vous feront tomber amoureux des vieilles pierres. Et côté pile, ce penchant pour l'art moderne et contemporain à retrouver en ville avec par exemple cette mosaïque de Chagall – qui y est mort –, mais aussi la costaude collection de la Fondation Maeght, avec des œuvres de Calder, Miró, Giacometti, Bonnard, Léger, Christo ou encore Mitchell. On vous laisse lancer la pièce en premier ?

Advertising
Unsplash
Stev Douglas

Le canal du Midi

« Parfois au fond de moi se ranime / L'eau verte du canal du Midi. » Difficile de ne pas penser à Claude Nougaro en évoquant ce sacré canal. Percé sous le haut patronage de Colbert entre 1667 et 1681 – sous Louis XIV donc –, il reliait dans un premier temps la ville de Sète en Méditerranée à Toulouse, avant d'être prolongé en direction de l'Atlantique au XIXe siècle. Le long de ses 240 kilomètres initiaux et 63 écluses, les balades, sur ou au bord de l'eau, se révèlent des plus paisibles. Quant à Claude Nougaro, un album de reprises de ses chansons est sorti pour récolter des fonds afin de replanter des arbres le long du canal.

Unsplash
Marc Thunis

La presqu’île de Quiberon

Pour fuir la cohue touristique des menhirs de Carnac, rendez-vous sur la presqu'île de Quiberon. Avec ses cahutes de pêcheur typiques, on se croirait téléporté dans un épisode de Thalassa. La récompense ultime de votre venue ? Des moules marinières et une bolée de cidre avant une décoiffante balade digestive le long de la Côte sauvage. Quant à ceux qui souhaiteraient partir à l'abordage, chopez un bateau pour découvrir Belle-Île, Houat et Hœdic, le triptyque insulaire situé juste en face.

Advertising
DR
DR

Le méandre de Queuille

Quand on sait que le point de vue pour admirer le méandre de Queuille est surnommé le « paradis », ça vous donne une idée de ce qui vous attend. Le méandre de Queuille, sommité touristique du Massif central, c'est ce slalom pris en plein plateau granitique par la rivière Sioule. Du « paradis », on se laisse époustoufler par le spectacle tandis qu’on fantasme longuement sur les causes géologiques de cette boucle.

 

Gorges de l'Ardèche
© DR

Les gorges de l'Ardèche

Niveau visites qui claquent, c'est jamais la dèche en Ardèche. Il faut que dire le département, à mi-chemin entre la région lyonnaise et le pourtour méditerranéen, a de sacrés atouts. Au premier rang desquels on retrouve ses célèbres gorges. Réserve naturelle de 1 950 hectares, les gorges de l'Ardèche proposent des balades pour découvrir une faune et une flore de folie et des activités nautiques sur les 22 kilomètres de la rivière. Ne vous reste plus qu'à choisir entre la barque au calme ou le canoë un chouïa plus sportif. L'occasion de passer sous l'arche naturelle de 60 mètres de hauteur du pont d'Arc où se cache la grotte Chauvet, labellisée « berceau de l'humanité » par l'Unesco.

Advertising
Unsplash
Benjamin Lecomte

Porquerolles

On la surnomme la perle des îles d'Or et elle ne l’a pas volé. A une jetée de la presqu'île de Giens à Hyères, l'île de Porquerolles, parc national protégé, propose des paysages à se taper le cul par terre. Si sa flore excite l'intégralité de nos sens, ce sont surtout les plages paradisiaques et leurs eaux turquoise qui mettent tout le monde d'accord. Pour vous faire une idée, matez Pierrot le Fou de Godard, il a en partie été tourné sur l'île.

 

Unsplash
Emilie Crssrd

Le lac du Mont-Cenis

A la frontière franco-italienne, en plein cœur du massif du même nom, le lac artificiel du Mont-Cenis trône majestueusement avec sa couleur turquoise à faire rêver un impressionniste. Si l'on ne s’y baigne pas, les balades dans les alentours, à faire à pied ou à VTT, permettent de découvrir des pâturages remplis de fleurs uniques au monde, la puissance architecturale du fort de Ronce et nombre d’autres horizons magiques.

 

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising