Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleures choses à faire cet été à Cherbourg-en-Cotentin
Siouville
© S. Frères – Normandie Tourisme

Les meilleures choses à faire cet été à Cherbourg-en-Cotentin

Art, grand air et slow tourisme... Découvrez les meilleures choses à faire cet été à Cherbourg.

Advertising

A Cherbourg, il n’y a pas que des parapluies ! Outre sa gare maritime transatlantique Art déco et son célèbre panorama de la montagne du Roule (à voir absolument), Cherbourg propose de multiples espaces où photographes, peintres et manifestations artistiques feront le bonheur des amateurs d’art. Cherbourg, c’est aussi la terre de grands noms de l’Impressionnisme. Pour se la jouer comme Paul Signac, on se dirige vers le phare de Gatteville, masure qui a donné lieu au chef-d’œuvre éponyme du peintre, visible au musée Thomas Henry de Cherbourg. Plutôt team Renoir ? On pousse un peu jusqu’à Granville pour admirer les paysages divinement peints par l’artiste et on passe, à l’occasion, par le musée Christian-Dior pour l’expo Christian Dior, itinéraire d'un couturier. Cherbourg, c’est enfin l’une des plus grandes rades artificielles du monde, des paysages verdoyants à te dérider un Parisien et tout un tas de spots pour faire le plein d’iode et d’oméga-3. Bref, pour une bonne dose d’art et de slow tourisme dans une région trop méconnue : suivez le guide !

3h40 en voiture / 3h16 en train

Et pour encore plus de sorties et bons plans, rendez-vous sur les sites de Normandie Tourisme et de l'Office de tourisme du Cotentin

Les meilleures choses à faire cet été à Cherbourg

Cité de la mer
Cité de la mer
© Almo

Plonger 20 000 lieux sous les mers

Installée dans l’ancienne gare maritime transatlantique à l’archi Art déco à couper le souffle, La Cité de la mer est un complexe thématique qui nous invite à découvrir l’océan sous un autre angle. Ludiques, les espaces sont divisés en trois circuits ponctués de pauses à l’extérieur donnant sur la rade de Cherbourg. On peut ainsi tour à tour visiter le sous-marin Le Redoutable, chanter du Céline Dion dans l’espace Titanic ou encore partir à la rencontre de l’océan du futur dans un espace mêlant expo numérique et grands bassins.

La Cité de la mer, Allée du Président-Menut, 50100 Cherbourg-en-Cotentin (adultes 19 €, enfants 12 €)

Cherbourg
Cherbourg
© Marc Lerouge_Cotentin Unique par Nature

Dominer le monde sur la montagne du Roule

Accessible après une petite rando, la montagne du Roule est un spot à couper le souffle dominant toute la ville de Cherbourg. Situé à 117 mètres de hauteur, le point de vue est agrémenté du fort du même nom abritant le musée de la Libération. Arrêt incontournable des passionnés d’histoire, ce lieu de souvenir s’attarde sur le passé français entre 1940 et 1944. De quoi contempler le monde, dans tous les sens du terme.

La Montagne du Roule, Fort du Roule, montée des Résistants, Cherbourg-Octeville, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Advertising
La Satrouille
La Satrouille
© La Satrouille

Faire le plein d'iode à La Satrouille

En dèche de bons poiscailles au royaume de la rade ? Il est temps de faire un petit crochet par La Satrouille. Situé en face du port, ce restaurant aux allures de pub anglais propose une carte concoctée par le chef Michel Briens où nagent (bons) poissons et crustacés de saison, souvent bio et pêchés localement. Une éthique qui se poursuit rayon primeur avec des fruits et légumes bio, sourcés chez des petits producteurs du coin, et sur la carte des vins bien taillée, qui regorge de belles références en biodynamie. Parmi les incontournables à ne pas laisser filer : les calamars sautés à l'ail et au persil et surtout le homard bleu sous l’grill : « la fichue spécialité depuis le début » !

26 quai Caligny – 50100 Cherbourg-en-Cotentin
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 13h45 et de 19h à 21h.

Phare de Gatteville
Phare de Gatteville
© DR / Elizabeth-Jeanne

Marcher dans les pas de Paul Signac

A quelques minutes de voiture, le phare de Gatteville domine la pointe de Barfleur, sublime spot maritime de la région. Si les phares étaient installés pour conduire les marins à bon port, l’impressionnant sémaphore semble aussi guider les artistes de passage en Normandie. Peint par Paul Signac en 1934 dans un tableau éponyme exposé au musée des Beaux-Arts de Cherbourg, le phare est aussi le théâtre du film Diva de Jean-Jacques Beineix, tourné en 1980. Créateurs en herbe, n’oubliez pas vos crayons et vos appareils photos !

Le phare de Gatteville, 25c route du Phare, 50760 Gatteville-le-Phare

Advertising
Musée Thomas Henry
Musée Thomas Henry
Henri HAYDEN, Le Port de Cherbourg, © Musée Thomas Henry Cherbourg

Voyager en terre inconnue

Moins connue que ses voisines normandes, la presqu’île du Cotentin a pourtant tout fait pour attirer les touristes : malgré le réseau ferré la reliant à Paris à partir de 1858 et l’ouverture d’un casino en 1828, tout le monde se rue sur les cités balnéaires. Tout le monde sauf les artistes d’avant-garde, bien sûr. Berthe Morisot, Auguste Renoir ou Eugène Boudin sont venus poser leur chevalet dans cette ville sous-cotée. A l’occasion de Normandie Impressionniste, le musée Thomas-Henry accueille l’expo Voyages en terre inconnue. Boudin, Renoir, Signac... en Cotentin, retraçant cette époque d’effervescence artistique inattendue.

Exposition Voyages en terre inconnue. Boudin, Renoir, Signac... en Cotentin. Du 25 septembre 2020 au 3 janvier 2021. Musée Thomas-Henry, Le Quasar, Cherbourg-Octeville, Esplanade de la Laïcité (5 €, gratuit pour les moins de 26 ans)

Club Dinette
Club Dinette
© Club Dinette / Coraline Berrat

Manger bio et local au Club Dinette

Tandis que son homonyme rouennais joue la carte de la giga-table, le Club Dinette cherbourgeois brandit l'as du bio, du local et du responsable. Voilà trois ans qu'a ouvert, à une jetée du port, ce lieu vraiment pas comme les autres où l’on peut enchaîner les activités et tuer l’ennui de jour comme de nuit. On pourra manger des plats majoritairement végétariens dont les ingrédients sont bio (à 90 %), siroter des bières et vins bio mais aussi chiner dans l'espace friperie planqué dans les toilettes, danser lors de soirées et même participer à des débats sur l'avenir du monde. Dites, c'est où pour prendre sa carte au club ?

27 rue Tour-Carrée – 50100 Cherbourg-en-Cotentin
Ouvert du mercredi au samedi, de midi à 1h. Dimanche, de midi à 18h.

Advertising
Rade Cherbourg
Rade Cherbourg
Je Reinhardt - Office de Tourisme Cherbourg-Cotentin

Faire le tour d'une des plus grandes rades artificielles du monde

A chaque port normand, son ouvrage démesuré. Quand les Havrais s'enorgueillissent de posséder le premier port du pays, les Cherbourgeois évoquent leur rade artificielle, tout simplement la deuxième plus grande au monde. Cette rade, dont le début de la construction remonte à près de 250 ans, encercle le port de la ville pour une longueur totale de 3 700 mètres ! Pour en faire le tour et en saisir le poids historique – elle fut par exemple la seule escale continentale du Titanic –, embarquez à bord de l'Adèle et naviguez en eaux abritées avec une croisière commentée d’une heure pour découvrir ce site exceptionnel, ses forts et ses digues et l’histoire de sa colossale construction.

Embarquement : Pont tournant ou 10 minutes après à La Cité de la mer à 14h/15h30 ou 17h. De 10 à 14,60 €.

galerie bër - ballon rouge
galerie bër - ballon rouge
© galerie bër - ballon rouge

Ecluser des quilles de vin nature à la Galerie Bër

Un peu comme les bons coins à champignons, c'est le genre d’adresses qu'on se refile sous le manteau. Car avec Le Ballon rouge – Galerie Bër tenu par Gwenaël Guezennec, nous voilà en face d'une cave à vins option galerie d'art. Ce qu'on y boit ? Des vins naturels triés sur le volet, qui ont notamment séduit Pierre Marion, le chef étoilé du restaurant Pily. Ce qu'on y voit ? Des expos d'artistes contemporains souvent aussi barrées que les quilles de nature. Lors de votre passage, il se pourrait même que vous tombiez sur une de ces soirées où le patron programme les meilleurs groupes de rock indé du pays. Comme ça, juste pour le plaisir.

9 rue du Port – 50100 Cherbourg-en-Cotentin
Du mardi au samedi, de 10h30 à 13h et de 15h à 19h30

Advertising
Lukas Hoffmann
Lukas Hoffmann
Lukas Hoffmann, Sans titre, Cherbourg, 2019

Refaire sa culture contemporaine

Terre des impressionnistes, la Normandie accueille aussi des artistes contemporains. Pour ceux qui en ont marre de la peinture du XIXe, rendez-vous au Point du Jour, centre d’art bien ancré dans son époque, pour l’expo Perceptions de Lukas Hoffmann. Au cartel, on découvrira une soixantaine de clichés en noir et blanc pris ces dix dernières années par le photographe, qui a bourlingué entre New York et quelques villes européennes dont Cherbourg, où il avait sa résidence artistique en 2019.

Exposition Perceptions. Du 27 septembre 2020 au 21 janvier 2020. 107 avenue de Paris – 50120 Cherbourg-en-Cotentin (entrée libre)

Jardin Montebello Cherbourg
Jardin Montebello Cherbourg
© JM Enault_Ville de Cherbourg en Cotentin

Se mettre au vert dans les nombreux parcs et jardins de la ville

S'il y a bien une activité qui fleure bon l'été, c'est la flânerie dans les parcs. Et rayon espaces verts, Cherbourg est plus que richement garni. Répartis un peu partout dans la ville, ils ont chacun leurs spécificités qui régaleront tous les goûts et les couleurs. Alors que le parc de la Roche Fauconnière, le jardin Montebello et le parc Emmanuel-Liais et leurs milliers d'essences exotiques du monde entier auront des airs de paradis pour les botanistes en herbe, les oisifs se retrouveront à la plage verte et au vallon sauvage. Autres bons plans verts dans la région : le jardin du château de Vauville et le parc du château des Ravalet.

Advertising
Tatihou
Tatihou
© DR

S'offrir une virée sur l'île de Tatihou

Cap à l'est ! A une trentaine de minutes de Cherbourg, au large de Saint-Vaast-la-Hougue, se niche une île au nom presque polynésien. Si l'origine de son patronyme est plutôt à trouver chez les Vikings et qu'une quinzaine de degrés dans l'eau la sépare de son lointain homonyme, Tatihou à laquelle on accède en bateau amphibie (!), est un petit paradis normand. Sur l'île, on découvre un musée maritime, des jardins abritant une flore unique, ainsi qu'une diversité ornithologique incroyable. Pour prendre un peu de hauteur, grimpez au sommet de la tour Vauban, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, la vue y est éblouissante.

Quai Vauban – 50550 Saint-Vaast-la-Hougue
Accessible à partir du 4 juillet. Site ouvert tous les jours de 10h à 18h et jusqu'à 19h du 13 juillet au 18 août.

Siouville
Siouville
© S. Frères – Normandie Tourisme

Faire du surf sur la plage de Siouville

Oui, la température de l'eau en Normandie pourrait être un peu plus élevée. Mais à un moment donné, c'est l'été, alors on se jette à l’eau ! D'autant plus lorsqu'on a le loisir de profiter d'une magnifique plage comme celle de Siouville. Sur cette immense étendue de 10 kilomètres bordée de dunes, vous profiterez d'une kyrielle d'activités allant de la classique bronzette, du paddle, de la voile ou encore du “coasteering”, qui vous permettra de découvrir la côte de manière acrobatique. Quant à ceux qui voudraient surfer, le Cotentin Surf Club, l'un des gros clubs français, propose également tout un tas de cours et d'initiations.

Pour plus d'expériences dans la région, c'est par ici ! 

Cotentin Surf Club – 14 boulevard Ferdinand-Deveaud – 50340
Siouville-Hague Ouvert lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30. Mercredi, samedi et dimanche, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Advertising
Nez de Jobourg
Nez de Jobourg
© Aymeric Picot

Partir à l'aventure sur le sentier des douaniers, le célèbre GR®223

Un sac à dos, une bonne paire de chaussures et en avant ! Le sentier des douaniers, vedette des GR, est sans doute le chemin plus long – on parle de 446 kilomètres –, mais aussi le plus sauvage pour découvrir la côte du Cotentin. Un périple qui vous mènera de Carentan au Mont-Saint-Michel, où vous admirerez un panel de paysages aussi différents et déroutants que le nez de Jobourg, qui nous rappelle Westeros, les verdoyants marais ou encore l'historique plage d'Utah Beach. Et peut-être qu'après avoir vu tout ça, vous réussirez enfin à déterminer si le Mont-Saint-Michel est breton ou normand.

Landermer
Landermer
© Le Landemer

En prendre plein la vue en posant ses cliques et ses claques à l’hôtel Le Landemer

A 10 bornes de Cherbourg, au bout de la plage d’Urville-Nacqueville, l’hôtel Le Landemer est le spot parfait pour se déconfiner le corps et l’esprit, grâce notamment à ses (petites) chambres qui donnent face à la mer, comme dirait l’ami Calogero, pour une vue qui s’annonce inoubliable. Le cadre ? Il est parfaitement prolongé dans le restaurant gastronomique aux tables bien nippées (nappes blanches et dressing plutôt classe), où le chef néerlandais Hendrik Jansen van der Sligte balance une popote locale et contemporaine, avec un goût tout particulier pour le poisson. Enfin, et surtout, l’hôtel-restaurant représente le point d’ancrage parfait pour tâter du sable sur la côte sauvage qui s’étale sur plus de 80 km. On nous dit même dans l’oreillette qu’Edith Piaf, Claude Monet et une certaine Françoise Sagan venaient ici pour chiller…

Hôtel Le Landemer, 2 rue des Douanes, 50460 La Hague

Advertising
Guernesey
Guernesey
© DR

Partir pour l’Angleterre

Tant qu’on y est, pourquoi ne pas se faire un petit Frexit et partir le temps d’une journée pour Jersey, la principale île anglo-normande ? Il suffit de rouler quelques kilomètres direction Granville et de sauter dans un bateau pour une croisière so british. C’est d’ailleurs un trajet qu’avait autrefois emprunté Renoir, accompagné de quelques potes comme le journaliste Paul Lhote et Aline Charigot, modèle du Déjeuner des canotiers qui deviendra par la suite sa femme. Il se posera un mois sur l’île voisine de Guernesey et ces petites vacances donneront lieu à de nombreux chefs-d'œuvre dont la Baie du Moulin Huet (1883), exposée à la National Gallery de Londres.

Pour vous placer au plus près des pas de Renoir à Guernesey, pensez à la promenade sauce Normandie impressionniste.

Gare maritime, Rue des isles, 50 400
Granville Gare maritine, 50 270 Barneville-Carteret

Cherbourg Espace René Lebas Autre lieu
Cherbourg Espace René Lebas Autre lieu
© JM Enault ville de Cherbourg-en-Cotentin

Flâner dans la zone culturelle de Cherbourg

Ancien hôpital des armées, l’espace René-Le Bas est aujourd’hui le spot hype par excellence de Cherbourg. Accueillant de multiples assos, l’École supérieure d'arts et médias de Caen – Cherbourg, ce bâtiment néoclassique est cerné par un parc à l'allure d'îlot de fraîcheur, idéal pour les balades estivales avec ses essences d'arbres rares. Un endroit plein d’avenir puisqu'un nouvel hôte, l'association Autre Lieu, vient d'investir les anciens studios de cinéma et proposera tout un tas de choses cool, notamment des résidences, des ateliers, des expos et l'ouverture prochaine d'un bar.

Espace René-Le Bas, 61 rue de l'Abbaye, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising