Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Le Havre / Unsplash
Le Havre / © Chengming WANG

Les meilleures choses à faire cet été au Havre

Balades architecturales, nature ou encore détente... Découvrez les meilleures choses à faire cet été au Havre.

Publicité

Le Havre est une ville exceptionnelle. Vieille de 500 piges, la cité normande surprend avant tout par sa singulière architecture (classée au patrimoine mondial de l'Unesco), elle qui a été détruite pendant la guerre puis reconstruite par Auguste Perret. Sortez vos appareils photos et préparez-vous à prendre une claque : la ville enchaîne les pépites archi comme la bibliothèque du grand Oscar Niemeyer, l’appartement témoin Perret et l’Oscar Hôtel, chefs-d’œuvre qui vont vous faire voyager dans un monde vintage à souhait, direction les années 50 ! Autre immeuble majestueux ? Le spa signé Jean Nouvel, considéré comme l’une des plus belles piscines de France, et qui vous prendra facile une demi-journée de votre séjour.

Aussi, et c’est sûrement notre plan chouchou, Le Havre vit depuis 2017 au rythme de ses « Etés au Havre », agrémentant ses docks et son centre-ville d’œuvres monumentales des plus instagrammables. Bref, le temps d’une escapade, entre le gigantesque port, l'expo Nuits Electriques au MuMa et les hauteurs de la ville, Time Out vous a sélectionné un very best of des plans à faire sur place. Et croyez-nous : ça vaut carrément le détour !

2h10 en voiture / 1h56 en train

Et pour encore plus de sorties et bons plans, rendez-vous sur les sites de Normandie Tourisme et de Le Havre Etretat Normandie Tourisme

Les meilleures choses à faire cet été au Havre

Il y a la classique journée au spa. Et puis il y a la journée dans un spa dessiné par Jean Nouvel. Depuis une dizaine d'années, les Havrais profitent des Bains des Docks, ce complexe aquatique imaginé par le célèbre architecte, situé sur les bords d'un des bassins portuaires. Objectivement, la visite vaut aussi bien pour le plaisir des yeux que pour le repos des corps. Tandis qu'à l'extérieur, dans un écrin à la forme et à la couleur cycladienne, on profitera d'un bassin olympique chauffé, on découvre à l'intérieur une tripotée d'autres bassins, un spa avec de nombreux soins ainsi qu'une salle de fitness.

Quai de la Réunion – 76600 Le Havre
Nouveaux horaires depuis la réouverture, susceptibles de changer au cours de l'été. Entrée de gratuit à 4,90 € – Tarifs selon les soins

Les Jardins suspendus havrais sont certes un peu éloignés de Babylone, mais ils ont tout de même une bonne tête d'Eden estival. Ouvert en 2008, cet ancien fort militaire s'est peu à peu mué en un jardin botanique aujourd'hui estampillé « jardin remarquable ». Sur 17 hectares, on se balade entre les serres et jardins abritant quelque 4 000 essences de plantes et fleurs du monde entier. Le lieu porte plutôt bien son nom et offre une vue panoramique à couper le souffle sur la plage, la côte fleurie et l'estuaire de la Seine. Pour vous remettre de vos émotions, passez à L’Orangeraie, le salon de thé niché dans les jardins.

29 rue Albert-Copieux – 76600 Le Havre
Ouvert tous les jours, d'avril à septembre, de 10h30 à 20h. Octobre à mars, de 10h30 à 17h. De novembre à février, de 10h30 à 17h.

Publicité

Réputée morne, la ville du Havre est pourtant pleine de couleurs ! La preuve en est, c’est ici même que Monet a peint en 1872 son Impression, soleil levant, toile impressionniste aux tonalités subtiles qui a donné son nom au mouvement artistique. Alors pourquoi ne pas débuter son séjour sous le soleil exactement, là où Monet a pris son inspiration ? Direction le parvis du MuMa au petit matin pour découvrir à votre tour les délicieux reflets du soleil sur le port du Havre. Et pour sa réouverture, le MuMa sera électrique ou ne sera pas, en s’attardant sur la présence de la lumière artificielle dans les toiles de maîtres. Les lampadaires du port du Havre chez Monet en 1873 ou la tour Eiffel illuminée par Maxime Maufra en 1900 : la fée électricité a non seulement changé notre quotidien mais aussi la manière de peindre d’une multitude d’artistes. Une transformation que le MuMa analyse dans une expo aussi intelligente que ludique.

MuMa, 2 boulevard Clemenceau, 76600 Le Havre.
Exposition Nuits électriques, du 3 juillet au 1er novembre 2020 dans le cadre de Normandie Impressionniste. Du mardi au vendredi, de 10h à 18h. Samedi à dimanche, de 11h à 19h. 5 €.

Depuis 2017, Le Havre vit au rythme de ses « Etés au Havre », agrémentant ses docks et son centre-ville d’œuvres monumentales des plus instagrammables. Dès la première édition, l’artiste Vincent Ganivet rend hommage à la ville portuaire grâce à une installation pérenne située sur le quai de Southampton. Intitulée la Catène de containers, l’œuvre se compose de conteneurs colorés formants des arabesques défiant les lois de la gravité. Cette année, l’installation et ses copines réparties dans toute la ville se verront accompagner de 7 nouvelles œuvres signées, entre autres, Claude Lévêque, Rainer Gross ou encore Alice Beaude.

Départ Maison d'Un Été au Havre située place Perret, 125 rue Victor-Hugo, du 11 juillet au 4 octobre.

Publicité

On a beau être dans le plus grand port français, cette visite sera tout de même l'occasion de s'envoyer en l'air en crapahutant dans la partie haute de la ville. Pour faciliter la chose, une ribambelle d'escaliers a été bâtie depuis le XIXe siècle. Des petits, des colorés, des longs, des ombragés, des étroits, des peints par des artistes… Au total, ce sont près d'une centaine d'escaliers qui vous aideront à vous faire les cuisses, avec pour chacun des petits recoins secrets pas piqués des hannetons. Fainéants, pas de panique, un funiculaire soulagera votre peine. A noter qu'un escalier roulant, classé monument historique, a également fait jusqu'en 1984 la renommée de la ville.

Côté archi, Le Havre n’est pas en reste et c’est avec émerveillement qu’on s’attardera à la bibliothèque Oscar-Niemeyer, de l’architecte brésilien. Un chef-d’œuvre de l’architecture à la forme de soucoupe volante iconique aussi cool à l’extérieur qu’à l’intérieur. A quelques pas seulement, l’Appartement témoin Perret et l’Oscar Hôtel nous promettent un voyage vintage à souhait dans les 50’s avec une déco d’époque qui nous change un peu des intérieurs épurés suédois.

Bibliothèque Oscar-Niemeyer, 2 place Niemeyer, 76600 Le Havre ; L’Appartement témoin Perret, 181 rue de Paris, 76600 Le Havre (5 €, 3 € tarif réduit) ; L’Oscar Hôtel, 106 rue Voltaire, 76600 Le Havre

Publicité

Bienvenue en Belgique ! Anomalie de l'histoire, la ville de Sainte-Adresse fut, le temps de la Première Guerre mondiale, la capitale du Plat Pays occupé. Pour partir à la découverte de cette localité pas comme les autres, tout commence au pied du musée d’Art moderne André-Malraux. De là, direction le nord pour une randonnée le long de la côte. Sur votre route, vous retrouverez la plage et ses cabanes colorées et enchaînerez un cornet de frites de chez Victor avec les boules d'Ortiz, l’institution glacière du coin. Une fois à Sainte-Adresse, grimpez tout en haut du cap de la Hève, qui culmine à plus de 100 mètres, pour admirer l'un des panoramas chéris de Claude Monet – vous allez en prendre plein la vue !

Si l'on émet un doute sur la qualité des compositions d'Alphonse Brown, on ne remettra jamais en cause son affirmation de la fameuse « puissance du port du Havre ». Sorti de l'eau sous François Ier, il est aujourd'hui le premier port du pays. Embarqué sur un bateau, vous aurez le choix entre visiter le port intérieur, son mur écran, son écluse François Ier et son quai Southampton ou partir à l'abordage du presque jeune Port 2000 – il est utilisé depuis 2006 –, le royaume des conteneurs. Au-delà d'une plongée dans 500 ans d'histoire de la ville, il se dégage de cette virée au milieu de ce gigantisme, maintes fois mis à l'écran, un petit quelque chose d’assez estomaquant.

Digue Olsen 125 boulevard Clémenceau – 76600 Le Havre
Horaires selon les jours De 11 à 15 €

Publicité

Vous êtes plutôt branché patrimoine religieux ? Direction l’église Saint-Joseph, édifice monumental réalisé par Auguste Perret en 1956. Chef-d’œuvre de l’architecture moderne, l’ensemble s’inspire des cathédrales néogothiques et néoclassiques tout en apportant cette touche de béton chère aux années 50. Et si elle semble hermétique de l’extérieur, c’est seulement en apparence ! On appréciera de s’y rendre au petit matin pour découvrir les magnifiques vitraux lilas et la lumière unique qui s’en dégage.

Eglise Saint-Joseph, 130 boulevard François 1er, 76600 Le Havre

Manger au Bout du Monde
© Au Bout du monde

Manger au Bout du Monde

Dans les environs du Havre, à Saint-Adresse, voici LE spot pour kiffer les pieds dans l'eau. Niché en bord de mer juste avant le cap de la Hève, le « bistrot de plage » Le Bout du Monde – encore une querelle avec les Bretons à prévoir ! – offre une terrasse et une vue bonnes à vous requinquer un randonneur en fin de balade. Ce qu'on trouve dans les assiettes ? Des salades, des tapas et surtout des fruits de mer et coquillages, à enquiller avec un petit verre de blanc.

1 boulevard Foch, 76310 Sainte-Adresse. Tous les jours, de 11h à 22h

Publicité

Du Havre, comptez une grosse trentaine de minutes pour rejoindre Etretat. Ce n’est pas cher payé pour se retrouver face à l'un des paysages les plus iconiques et les plus visités du pays. Strillé par les vents et le temps, le triptyque falaises, arche et aiguille de craie blanche a nourri l'imagination de tout un pan du monde littéraire et pictural du XIXe siècle. Si la promenade le long des falaises est déjà impressionnante, l'excursion en paddle et son passage sous l'arche (!) flirte avec le surnaturel.

76790 – Etretat

Envie de vous poser sur la Terrasse à Sainte-Adresse de Monet ? Alors rendez-vous au Chat bleu, il n’y a pas plus ressemblant dans les environs. Dans ce salon de thé/restaurant, on a le choix entre l'aventureuse vue sur la mer à rendre jaloux le maître impressionniste et la salle tendance brocante. Sous la houlette du taulier Nsenga Sebinwa, on découvre une carte où se côtoient une sélection de tapas aux saveurs du monde entier, des burgers végans (mais pas que), des thés soigneusement sourcés, des pâtisseries maison (souvent véganes) ainsi qu’une belle carte de vins. Sont aussi organisés des concerts, des brocantes et tout un tas d'événements.

6 rue du Roi-Albert – 76310 Sainte-Adresse
Ouvert le mercredi, de midi à 14h et de 16h à 19h. Jeudi et vendredi, de midi à 14h et de 16h à 23h. Samedi, de midi à 20h (voire au-delà en cas de réservation). Dimanche et jours fériés, de 16h à 19h.

Publicité
Bouquiner avec style
© Erik Levilly

Bouquiner avec style

L’université du Havre est dotée d’une des plus belles bibliothèques universitaires françaises. S’il n’a pas le côté « Poudlard » de notre chère bibliothèque Sainte-Geneviève parisienne, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipement conçu par René Dottelonde en 2004 a du style ! Construit à la place de l’ancien palais des expos, l’édifice s’inspire des courbes de l’architecte finlandais Alvar Aalto et se démarque par un escalier hélicoïdal des plus impressionnant. Un ruban baigné de lumière qui nous guide à travers les rayons et qui aura, à coup sûr, sa place dans notre feed Insta.

Bibliothèque universitaire du Havre, Université Le Havre-Normandie, 25 rue Philippe-Lebon, 76600 Le Havre

Après avoir fait le tour des édifices ultra-léchés du Havre, direction Le Portique pour prendre une bonne dose d’art. A l’occasion de sa réouverture estivale, le centre invite les dessinateurs français Mrzyk & Moriceau pour l’expo Never Dream of Dying. Connu pour ses dessins enfantins pleins d’humour, le duo s’illustre ici dans un univers super-décalé rempli de femme enceinte d’une pizza, de jambes poilues et d’oiseaux dans des ascenseurs. Validés par Air et Sébastien Tellier qui ont fait appel à eux pour leurs clips, les deux artistes sortent littéralement du cadre et squattent avec aisance les murs du Portique.

Le Portique – Exposition Never Dream of Dying, Du 11 juillet au 27 septembre (entrée libre)

Publicité

Défini comme une « scène de musiques actuelles curieuses », le Tetris se transforme, le temps de l’été, en un centre mettant en lumière les arts et cultures numériques normandes. A l’occasion du festival Exhibit !, on s’invite au Fort de Tourneville, un ancien fort militaire reconverti en friche artistique, pour découvrir l’expo Temps mort d’Alex Verhaest, le parcours en réalité augmentée Uramado de Julie Stephen Chheng et l’installation The Woodpeckers de Marco Barotti. Une plongée dans l’art 2.0.

Le Tetris – Festival Exhibit !, Fort de Tourneville, RI, 33 rue du 329ème, 76620 Le Havre, du 27 juin au 6 septembre (entrée libre)

Domaine bourgeois à la façade néoclassique, la Maison de l’armateur est à mi-chemin entre demeure typique et musée. Organisé autour d’un puits de lumière octogonal, l’ensemble de cinq étages nous donnera des envies de royauté. On prend plaisir à se la raconter dans la bibliothèque luxueuse et à chercher les détails les plus improbables du cabinet de curiosités pour finir ensuite dans les appartements, parfois laissés tels quels, parfois transformés en salles d’exposition.

La Maison de l’armateur, 3 quai de l'Île, 76600 Le Havre. De 4 à 7 €.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité