Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
El Fenn
© El Fenn

Les meilleurs plans à faire à Marrakech

Le temps d’un giga-dossier, Time Out délocalise sa rédac à Marrakech, à la recherche de la crème des bons plans dans la ville ocre. Une sélection garantie sans pièges à touristes.

Houssine Bouchama
Écrit par
Houssine Bouchama
et
Antoine Besse
Publicité

À l'image de New York, Marrakech, sans être la capitale, possède une aura particulière dans son pays. Elle attire artistes et créateurs depuis des siècles, fascinés par sa lumière particulière et les couleurs de ses riads. C’est ici que se concentrent la créativité et les traditions de tout un peuple. À côté des incontournables spots touristiques comme la place Jemaa el-Fnaa ou le labyrinthe de la médina, la ville ocre déborde d’énergie qui irrigue mode, déco, cuisine, art contemporain… Voilà une sélection d’adresses pour profiter du fascinant bouillonnement de cette cité festive et cosmopolite, à la fois attachée à ses racines et ouverte sur le monde. Comment on dit dolce vita en arabe ?

Les meilleurs plans à faire à Marrakech

Cet immeuble trapu, tout en épure Art déco, héberge au cœur du Guéliz le Comptoir des Mines Galerie, lieu artistique le plus enthousiasmant de la ville. Construit dans les années 30 pour le comptoir des mines (d’où le nom), l’immeuble a été investi en 2016 par la Compagnie marocaine des objets et œuvres d’art. Au programme, des expositions souvent monumentales, parfois collectives, mais toujours gratuites, qui permettent de découvrir au fil du labyrinthe des salles le vivace art contemporain du Maroc (et de toute l’Afrique). Faites une halte sur la terrasse pour une belle vue sur le quartier et notamment le célèbre hôtel Koutoubia, palace qui se délite doucement. 

Entrée gratuite
Ouvert lundi 15h-19h, mardi-samedi 10h-13h et 15h-19h
Angle rue de la Liberté et rue de Yougoslavie, Guéliz – Marrakech
Tel. +212 6 63 01 01 91

Sous vos pieds, la bruissante place des épices au cœur de la médina ; sous vos yeux, la silhouette de l’Atlas Marrakech ; et sous votre nez, des super assiettes où se métissent avec éclat tradition marocaine et influences méditerranéennes. Bienvenue au Nomad ! En 2014, Kamal Laftimi (du Café des Épices juste en face) et Sebastian de Gzell reprennent cet ancien magasin de tapis pour le transformer en resto sur quatre niveaux qui fleure bon les années 50. S’il s’est rapidement imposé comme l’une des tables phares de la ville, c’est grâce à son toit-terrasse et sa vue à 360° où chiller toute la journée ! Mais aussi pour sa cuisine, une des best de Marrakech. Nos plats préférés ? Le gaspacho pommes, gingembre et menthe fraîche ; la tarte fine sardines, tapenade, oignon caramélisé et chermoula verte ;  les calamars à l’aubergine braisée et harissa… Et surtout ce tajine de souris d’agneau, pommes de terre et pruneau, à dévorer sur fond de blues et de musique égyptienne.

1 Derb Aarjane, Médina – Marrakech
Tel. +212 5 24 38 16 09
Ouvert tous les jours, de 12h à 23h

Publicité

Voilà un musée 100 % cocon qui, dans un écrin aérien de briques et de terrazzo dessiné par Studio Ko, présente les splendides pièces d’inspirations marocaines qu’inventa le couturier en gandoura et lunettes. Au fil de la déambulation feutrée, on découvre une rétrospective sur le peintre Jacques Majorelle (et le féerique jardin du même nom) et une expo axée art contemporain. Pour les nourritures intellectuelles, une bibliothèque déploie des incunables arabo-andalous et berbères (réservés aux chercheurs). Pour les nourritures terrestres, ce musée hors norme propose un bijou de café où, posé autour d’un bassin glougloutant, on se régale des assiettes de chefs en résidence. Lors de notre passage, c’était le jeune et talentueux Driss Aloui qui cassait la baraque avec sa popote sud-américaine qui arrache.

Ouvert tous les jours (sauf mercredi) de 10h à 18h.
Rue Yves St Laurent, Marrakech.
Téléphone : +212 5242-98686

Un élégant bout d’antipode au cœur du quartier du Guéliz ! Ouvert fin 2018 par Cassie Karinsky, serial entrepreneuse australienne tombée amoureuse du Maroc, et Sebastian de Gzell, le taulier de Nomad, le Plus61 puise son inspi dans les menus des cantines healthy de Sydney : truite fumée et salade de quinoa, falafels et brocoli rôti, poulet frit et concombre en pickles, sandwich merguez et gingembre. Rassurez-vous, les ingrédients n’ont pas traversé le globe en classe affaires mais viennent des marchés locaux – et tout est fait maison, de la ricotta aux pâtes en passant par le pain ! Le décor, lui, joue le minimalisme scandinave : applique en laiton, murs blancs et mobilier en bois clair. Dépaysant !

96, rue Mohammed el Beqal
Gueliz, Marrakech 40000
Lun-sam 12h-16h 18h30-22h30
+212 524 20 70 20

Publicité

C’est probablement le lieu le plus magique et dépaysant de Marrakech. A l’écart du brouhaha de la médina, à mi-chemin entre la palmeraie et le paradis, Les Deux Tours chouchoute ses clients avec tout ce qu’on peut attendre d’un grand hôtel. Piloté par l'architecte Charles Boccara, repris par son rejeton Matthieu, le lieu de trois hectares enchaîne les bons points comme Jésus les pains. Parmi eux, l’accueil aussi chaleureux qu’une doudoune en hiver ; l’archi sophistiquée et harmonieuse aux inspirations arabo-andalouses. Et cet incroyable jardin, intimiste et élégant, où baguenauder dans un miraculeux potager bio qui sert de garde-manger aux deux restaurants, faire sa demande en mariage à une table intimiste éclairée par mille et une bougies, côtoyer de nombreux animaux en semi-liberté (“Tiens, un paon !”), plonger dans la giga-piscine de 28 mètres de long ou roupiller dans un des nombreux lits à baldaquin, avec chants d’oiseaux et jazz en fond sonore… Toujours pas rassasié ? Les 40 chambres et suites à prix plus qu’honnêtes ont elles aussi une sacrée gueule d’atmosphère, notamment les neuf résidences privées avec piscine rien qu’à soi, tataoui au plafond, mobilier Art déco et zelliges en veux-tu en voilà… Sans parler du spa avec hammam, du bar à cocktails (simples mais efficaces), des sushis à l’heure de l’apéro (parmi les meilleurs en ville) et du barbier à la déco déjantée. Un village à lui tout seul en somme, empli d’une poésie folle. Un conseil : mettez votre téléphone en mode avion, vous allez planer !

Circuit de la palmeraie, Douar Abiad, Marrakech.
Téléphone : +212 5243-29525

Jajjah by Hassan Hajjaj
© Jajjah by Hassan Hajjaj

Jajjah by Hassan Hajjaj

A moins que d’être allergique aux musées ou d’avoir passé les dix dernières années loin d’Instagram, vous avez forcément entendu parler d’Hassan Hajjaj. Superstar dans son pays – mais également à Londres, où il a signé la couverture du dernier numéro de Time Out London –, le photographe et pionnier marocain du pop art a conçu un super concept store dans le quartier industriel et créatif de Sidi Ghanem. Un lieu tout en couleurs avec mobilier recyclé, motifs à gogo, expos d’œuvres contemporaines et bouteilles de Coca multicolores. Où le bonhomme propose de s’attabler pour boire un thé et dévorer l’un des meilleurs couscous en ville. Et on repart avec un souvenir sous le bras – ça va des boîtes de thé à la djellaba en passant par les magnifiques babouches imitation Nike.

MX95+H5H, Marrakech
Téléphone : +212 5243-36537
Du lundi au samedi, de 8h à 18h30

Publicité
Le rooftop de l’hôtel El Fenn
© El Fenn

Le rooftop de l’hôtel El Fenn

Lové au cœur de la médina, à un jet de datte de la place Jemaa el-Fnaa, l’hôtel El Fenn déploie un incroyable rhizome de luxueux riads, de fraîches cours arborées, de bassins azur patiemment tissés par Vanessa Branson et Howell James. “El Fenn” signifie “en haut”. Direction donc le top de ce palace hors norme d’où l’on embrasse l’océan de toits parsemé de palmiers. Le barman concocte des cocktails de haute volée : Negroni infusé aux épices, Granada Sour au whisky, grenade du marché et cannelle, mojito au gingembre… Le meilleur moment pour s’y rendre ? Le crépuscule, lorsque le ciel s’embrase derrière le minaret de la mosquée Koutoubia toute proche.

Derb Moullay Abdullah Ben Hussain, Bab El Ksour
+212 524 44 1220

Est-il possible de faire un guide de Marrakech sans citer la Mamounia ? L’illustre hôtel s’est refait une beauté il y a une poignée d’années en s’acoquinant avec le duo Patrick Jouin et Sanjit Manku, à la tête de l’agence Jouin Manku. Le monstre à deux têtes a foutu un bon coup de frais à la bâtisse, jonglant en permanence entre le design ultra-contemporain et l’artisanat traditionnel marocain. Verdict ? C’est d’la bombe bébé ! Passé l’imposante entrée et les sourires du préposé, un élégant lobby se découvre dans lequel chaque porte dévoile un magnifique terrain de jeu. Parmi eux : le Churchill et son bar massif où boire des cocktails au champagne tout en élégance et précision dans une ambiance de boudoir so british ; le cinéma où grailler du pop-corn Pierre Hermé – tout en se rappelant que c’est ici qu’Alfred Hitchcock a tourné L'homme qui en savait trop ; la piscine intérieure et son style arabo-mauresque, où rentrer le ventre et faire exploser ses likes Insta ; le bassin extérieur, tellement énorme qu’il vous faudra trois poumons pour faire un aller-retour ; et ce luxuriant jardin de 8 hectares abritant oliviers centenaires, palmiers au garde à vous et potager bio –  avec l’Atlas en toile de fond, le spectacle est grandiose ! Côté hébergement, les suites sont spacieuses et soignées, avec salle de bains en marbre, salon marocain écarlate, moquettes douillettes et balcons avec vue sur jardin… Finalement, seul le resto asiatique – pourtant signé Jean-Georges Vongerichten – nous fera gentiment descendre de notre nuage… La prochaine fois, on testera le marocain !

Avenue Bab Jdid، Marrakesh.
Téléphone : +212 5243-88600

Publicité
MACAAL
© Macaal

MACAAL

Bienvenue dans l’un des spots d’art contemporain les plus enthousiasmants d’Afrique. A un jet de pinceau du Mandarin oriental, à l’écart du centre-ville, le Macaal (pour musée d’Art contemporain africain Al-Maaden) regroupe la crème de la crème des artistes du continent, que ce soit en photo, peinture ou installation. Lors de notre passage, on a pu découvrir plus de 80 œuvres de 64 artistes explorant la thématique du jeu, parmi lesquelles plusieurs stars internationales (Hassan Hajjaj, Chéri Samba) et quelques belles découvertes (les portraits en noir et blanc d’Hicham Benohoud). Après l’expo, ne partez pas trop vite : une cafète sert du thé à la menthe et quelques pâtisseries à dévorer dans le jardin. Pour les plus motivés, le terrain de golf avoisinant propose de découvrir d’immenses œuvres d’art in situ, réalisées par 13 artistes marocains et internationaux. Un parc des sculptures à zieuter à vélo ou en voiturette – pensez à mettre un polo, histoire de rester dans le thème !

Unnamed Road, Marrakesh
Téléphone : +212 676-924492
Du mercredi au dimanche, de 10h à 18h

La Grande Table du Royal Mansour
© Royal Mansour

La Grande Table du Royal Mansour

Bienvenue dans le summum de la gastronomie et du raffinement marocain. Si un palace comme le Royal Mansour propose évidemment plusieurs restaurants de niveau supérieur, il faut passer la porte en dinanderie de la Grande Table pour goûter une cuisine qui tutoie les nuages. Sur les plateaux de cuivre atterrissent des assiettes en or grâce au talent de Yannick Alléno, qui a élaboré la carte de bout en bout : betterave à l’orange, tajine aux palourdes, langouste de Sidi Kaouki pochée et nage de carottes, chocolat à l’huile d’argan et crème glacée à l’amlou… Certes, l’addition se montre assez rude, mais ce n’est pas tous les jours qu’on goûte la rencontre d’un génie et d’un terroir. Enfin, ne prenez pas peur quand vous verrez la taille des plats : le gaspillage fait partie de la table – c’est choquant pour nous, pas pour eux.

Rue Abou Abbas El Sebti
+212 529 80 82 82
Tous les jours 19h-23h

Publicité

Tissu jungle, fauteuil en rotin, plantes en pot et DJ en fusion, Kabana, rooftop perché à deux pas de la Koutoubia, joue à fond l’ambiance d’oasis tropicool. Parfait pour un apéro de fin de journée à regarder le soleil se coucher derrière la médina (on se rassure, il y a aussi une partie couverte au cas improbable où la météo se montre peu clémente). La cuisine parcourt le monde à grandes enjambées : makis maison, spaghettis alle vongole, guacamole, burger… Tout ça coule doucement avec des cocktails création (avec de l’alcool, ce qui est rare dans la médina), comme ce doux Ocean Drive au rhum, amaretto, pastèque et blanc d’œuf. Gardez un œil alerte sur leur Insta pour avoir une idée des fêtes prévues. 

1 Kissariat Ben Khaled, rue fatima Ezzahara R'Mila, Marrakech.
Tous les jours 11h-2h.

Concilier artisanat marocain traditionnel et pointe de la hype, tout cela dans une marque à l’éthique irréprochable ? Bien sûr que c’est possible, a répondu le photographe de mode Randall Bachner en 2013 en créant Marrakshi Life. Pour fabriquer ces chemises en coton XXL, ces caftans colorés ou ces robes touarègues unisexes, la marque ne fait appel à aucun sous-traitant. Les fils, les tissus, les couleurs, tout est réalisé sur place et on peut voir les artisans penchés sur leur métier à tisser dans le showroom au nord de la ville. Résultat : une slow fashion durable, une empreinte carbone minimale et des pièces uniques splendides pour chiller élégamment dans votre appartement parisien. 

933, Quartier industriel Al Massar, route de Safi
+212 771-613602
Lundi-vendredi: 9h–18h

Publicité

Ode à la cuisine fassie ! À la carte de ce monument, on ne trouve que des piliers de la gastronomie marocaine, mais cuisiné comme à Fès : plantureuse pastilla au pigeon, fondant tajine de poulet à la courge caramélisée, couscous royal à la semoule aérienne, simplissime salade d’oranges à la cannelle… Rien ne manque, à part la place pour tout manger (c’est copieux). Comme le veut la tradition à Fès, le restaurant ne met que des femmes au service et des hommes à l’accueil, évidemment coiffés du traditionnel tarbouche couleur coquelicot. Fès-tival. 

55 Bd Mohamed Zerktouni, Marrakech
Téléphone : +212 5244-34060

Envie de fuir le tumulte de Marrakech ? Après avoir installé son premier riad dans la médina, le British Stephen Skinner poursuit sa conquête de la région en posant ses babouches à trois quarts d’heure de l’aéroport, dans la verdoyante vallée de l’Ourika. Dans un lieu bien connu des Marrakchis, le bonhomme a planté un immense domaine éco-chic dans un cadre des plus dépaysants : des arbres à gogo, des carrières dignes de la Death Valley et les sommets enneigés de l’Atlas, plus proches que jamais. Bluffant. Pour le reste, l’hôtel propose tout un tas d’espaces communs, comme des boudoirs vintage pour bouquiner, un vieux bar où taper une partie d’échecs, un resto intimiste où grailler de la (très bonne) cuisine berbère, un spa où se faire dorloter et une piscine pour faire des brasses (attention, les températures sont bien plus fraîches qu’à Marrakech…). Côté hébergement, le décorateur Romain Michel-Ménière a imaginé des chambres et suites rustiques mais chics, assez confortables, avec belles salles de bains et grandes terrasses en option. Attention, il n'y a presque pas de connexion Internet et les appareils électroniques sont quasi absents. Comprenez : on vient surtout ici pour une retraite spirituelle, lézarder au soleil ou tenter une rando. Accros à Netflix et à vos mails, passez votre chemin !

965P+8MQ, Ourika
Téléphone : +212 661-634234

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité