Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Un an avant les JO de Tokyo, petit panorama du sport au Japon
© DR

Un an avant les JO de Tokyo, petit panorama du sport au Japon

Avec le projet Host Town, c'est tout le Japon qui prépare les JO 2020.

Par Partenariat
Advertising

En partenariat avec Euro Japan Crossing.

Dans l'immensité et l'effervescence de la 20e édition de la Japan Expo, qui s'est déroulée ce week-end, un stand nous a particulièrement intrigués. Son petit nom ? Host Town. Un stand où il n'aura pas été question de cosplay, de mangas ou de jeux vidéo mais de sports et des Jeux Olympiques. Car si Paris accueillera les JO en 2024, la flamme passera par Tokyo dès l'été prochain. Un an avant, cela valait bien le coup de faire un petit tour sportif de l'archipel.

Et en cette ultime année de préparation, c'est tout le Japon qui se met à l'heure olympique et paralympique. Avec forcément Tokyo en première ligne. Pour ces Jeux, la capitale japonaise sera organisée autour de deux grands pôles : d'un côté, la zone héritage, témoin de la tradition olympique du pays et célébration des Jeux de 1964. De l'autre, la zone de la baie de Tokyo, symbole de la constante évolution de la ville.

Le Japon prépare aussi l’évènement avec ses Host Towns, villes disséminées dans tout le pays qui accueillent d'ores et déjà des délégations du monde entier. Au programme, des échanges culturels, des ateliers sportifs et gastronomiques, le tout ayant pour objectif de tisser des liens sur le long terme avec les nations accueillies. Symbole du rapport entre le Japon et la France, plusieurs villes japonaises étaient présentes sur le stand Host Town de la Japan Expo. Parmi elles : la ville d'Himeji, qui accueillera l'équipe de France de judo, celle de Kanazawa qui recevra les nageurs et haltérophiles tricolores, ou encore la localité de Kamakura qui hébergera la voile française.

Avec 414 (!) villes participantes, dont 21 accueillent des délégations françaises, le projet Host Town prend déjà des allures de réussite en montrant l'attrait de plus en plus fort du pays pour tous les sports. Car si l'imaginaire collectif associe souvent le Japon aux arts martiaux, la réalité des pratiques sportives nipponnes est bien plus diverse. Comme l'affirment les responsables du projet Host Town, « tant au niveau du bien-être que pour le loisir, la place du sport au Japon est de plus en plus importante. Et notamment celle des nouveaux sports. » Entre l'émergence de Naomi Osaka dans le tennis féminin et l'ajout au programme des JO de sports comme le skateboard, le surf ou l'escalade, cette affirmation se vérifiera plus que jamais en 2020.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising