Les expos de l'hiver

Bowie, Eliasson, Circulation(s)... Les incontournables de la saison

© Juliette-Andrea Elie
De la photo flambant neuve, des dessins à gogo, des mirages cinétiques, l'Oncle Sam, Ziggy Stardust, Christian Lacroix, Eliasson et les garçons... La rédaction vous a trouvé (au moins) vingt bonnes raisons d’aller vous réchauffer au musée pendant la saison fraîche. Ci-dessous, notre sélection d'expositions, de la plus glaglamour à la plus cérébrrrrrale.

Chercher le garçon

Gilles Barbier, Jesper Just, Robert Mapplethorpe, Philippe Ramette, Yasumasa Morimura... Le MAC/VAL réunit une belle borchette d'artistes autour du thème de la masculinité.
En savoir +

MAC/VAL • Du 7 mars au 30 août

En savoir plus

Soto

Une plongée dans les mirages optiques de Jesús Rafael Soto, maître de l'art cinétique. 
Lire la critique

Galerie Perrotin • Du 10 janvier au 28 février

En savoir plus

Grégoire Korganow

Après y avoir travaillé pendant trois ans en tant que contrôleur, le photographe est revenu des prisons françaises avec un reportage édifiant sur la vie carcérale.
Lire la critique

MEP • Jusqu'au 5 avril

En savoir plus

Taryn Simon

Satiriste de l'ère 2.0, l'Américain Taryn Simon jette un regard caustique et cinglant sur le pouvoir médiatique, politique, judiciaire et militaire de l'Oncle Sam.
En savoir +

Jeu de Paume • Du 24 février au 17 mai

En savoir plus

Jeff Koons

Beaubourg revient sur la carrière de l'artiste américain le plus controversé (ou presque) de notre époque en toc.
Lire la critique

Centre Pompidou • Du 26 novembre au 27 avril

En savoir plus

Lynne Cohen

Un aperçu des 40 ans de carrière de cette photographe canadienne qui a longtemps fait chambre noire à part.
En savoir +

Galerie In Situ • Jusqu'au 21 mars

En savoir plus
Afficher plus

Et toujours...

Tatoueurs, tatoués

Après avoir orchestré deux expositions à la Halle Saint-Pierre (en 2011 et en 2013), Anne et Julien, fondateurs de la revue HEY! dédiée à l'art « outsider », font entrer le tatouage au musée du quai Branly. En réunissant des vestiges millénaires et des réalisations contemporaines, les commissaires se proposent d'interroger l'évolution du tatouage au fil des siècles, depuis les fonctions mystiques ou sociales qu'il remplissait traditionnellement en Océanie, en Afrique et en Orient, jusqu'à la marque d'identité qu'il est devenu aujourd'hui dans les zones urbaines « occidentalisées ». En s'appuyant sur des œuvres créées spécialement pour l'occasion, et en soulignant davantage l'aspect artistique du geste que sa dimension sociologique ou anthropologique, 'Tatoueurs, tatoués' nous ballotte entre le Japon des pompiers et des Yakuzas, la France des forçats, les Etats-Unis des sideshows ou la Nouvelle-Zélande des Maori. A l'heure où cette pratique est devenue de plus en plus banale et, paradoxalement, peut-être de moins en moins porteuse de sens, cette exposition cherche à documenter son histoire encore non-écrite. Une belle incursion dans le monde des tatoueurs et tatoués qui, depuis le XVIIIe siècle, ont lutté avec leur peau, leur aiguille et leur volonté pour faire entrer leur art dans les moeurs.> Horaires : mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h, jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h.

En savoir plus
Musée du Quai Branly mardi 4 août 2015 - dimanche 18 octobre 2015
> Toute notre sélection

+ d'expositions

Commentaires

1 comments
juliette
juliette

Allez voir le film NO ! On en sort ragaillardi-e-s