101 choses à faire à Paris : monuments et musées

0

Commentaires

Ajouter +

© Time Out / Elan Fleisher

Parce que la capitale n'appartient pas qu'aux touristes, il est toujours temps de partir à la (re)découverte de Paris en passant par la case monuments historiques. Louvre, Orsay, Notre-Dame, Tour Eiffel : à nous les grands classiques.

Cure de peintures au Louvre

Il faudrait des jours, peut-être même des semaines, pour visiter l’ensemble des collections du Louvre sans avoir à faire un sprint dans un couloir plein à craquer de De Vinci et de Rembrandt. Inutile, donc, d’essayer d’en faire trop d’un coup : vous risquez au mieux une indigestion de peintures à l’huile, de marbres et de momies ; au pire de tomber en syncope. Pour savourer les collections du plus vaste musée au monde, mieux vaut choisir d’explorer une seule galerie dans la journée et s’y tenir : la peinture italienne de la Renaissance, l’Ecole flamande, la Grèce antique... Le choix ne manque pas.

En savoir plus sur le musée du Louvre

  1. Rue de Rivoli, 1er
Plus d'infos

Impressionnisme au musée d'Orsay

Dans l’ancienne gare d’Orsay, prenez un bon bol d’art du XIXe siècle. Temple du réalisme, de l’impressionnisme, du post-impressionnisme, du pointillisme et autres grands « ismes » apparus entre 1848 et le début du XXe siècle, le musée d’Orsay s'est offert un lifting (en 2011) pour requinquer la présentation de ses collections habitées par Courbet, Millet, Manet, Degas, Monet, Van Gogh et Gauguin.

En savoir plus sur le musée d'Orsay

  1. 62 rue de Lille, 7e
Plus d'infos

Art moderne au Centre Pompidou

Derrière la tuyauterie, la charpente et les conduits d’aération apparents du mastodonte dessiné par les architectes Renzo Piano et Richard Rogers se cache l’une des collections d’art moderne les plus riches au monde. Au Centre Pompidou, remontez le XXe siècle sous le prisme de Picasso, Magritte, Duchamp, Pollock, Warhol et Tinguely, entre deux séances de cinéma, une lecture à la bibliothèque ou une flânerie dans les rayons de beaux livres de la librairie Flammarion.

En savoir plus sur le Centre Pompidou

  1. Rue Saint-Martin, 4e, Paris
Plus d'infos

Soirée à l’opéra Garnier

De la soie, du taffetas, des tutus et du marbre à n'en plus finir… Un opéra ou un ballet au palais Garnier est un festival de costumes, de décors et de talent de mise en scène. Pour faire durer le plaisir après la tombée du rideau, direction l’Opéra Restaurant, au décor somptueux lui aussi, pour plonger sa fourchette dans la cuisine audacieuse de Christophe Aribert et Yann Tanneau. En dessert : un opéra généreusement saupoudré de chocolat, bien sûr, ou bien une petite folie rose bonbon signée Repetto, dégotée dans les rayons de la boutique de l’opéra.

En savoir plus sur l'opéra Garnier

  1. Place de l'Opéra, 9e
Plus d'infos

Ascension de la Tour Eiffel

Il paraît que les vrais Parisiens ne mettent jamais les pieds en haut de la Tour Eiffel. Mais un coup d’ascenseur le long des jambes de la Dame de Fer suffit pour savoir qu’il est parfois bon de faire une entorse à ses principes. A vous la vue imprenable sur la Ville Lumière, du haut du plus beau tas de ferraille de Paris, construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900.

En savoir plus sur la Tour Eiffel

  1. Champ de Mars, 7e
Plus d'infos

De l'art à Tokyo

Deux musées, deux énergies totalement différentes : à quelques encablures du pont de l'Alma, le Palais de Tokyo, construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1937, se trouve aujourd'hui tiraillé entre art moderne et création contemporaine. D'un côté, hommage aux monstres des avant-gardes historiques au musée d’Art moderne (une collection nettement moins impressionnante que celle du Centre Pompidou, mais qui a l'avantage d'être moins fréquentée et plus riche en arts déco et nouveau). De l'autre, festival d’installations, de vidéos et d’iconoclasmes new age au Palais de Tokyo, temple de l'art contemporain, récemment agrandi et rénové.

  1. 13 avenue du Président Wilson, 16e

Coup de soleil au château de Versailles

De la galerie des Glaces au Grand Trianon et du domaine de Marie-Antoinette à la chapelle de l’opéra, offrez-vous une overdose de dorures au château de Versailles. Après Jeff Koons, Xavier Veilhan, Takashi Murakami, Bernar Venet ou Joana Vasconcelos, à voir quel artiste contemporain a encore bien pu prendre d’assaut la cour du Roi Soleil.

En savoir plus sur le château de Versailles

  1. Place d'Armes, 78000
Plus d'infos

Vieilles pierres à la Cité de l’architecture

Tous les chemins mènent aux monuments historiques dans le dédale de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Des palais de Visconti aux gratte-ciel de Jean Nouvel, ce musée ouvert depuis 2007 regorge de maquettes, de reproductions et d’échantillons de bâtiments restituant l’horizon urbain français. Une visite vertigineuse entre les six murs de l’Hexagone.

En savoir plus sur la Cité de l'architecture et du patrimoine

  1. Place du Trocadero, 16e
Plus d'infos

Hommage au judaïsme dans le Marais

Centre névralgique de la culture judaïque à Paris, le Marais n'honore pas ses racines que par ses cantines truffées de falafels, du côté de la rue des Rosiers. Le quartier renferme aussi deux hauts lieux d'art et d'échanges, dédiés à l'histoire juive : le Mémorial de la Shoah, monument aux souffrances encourues pendant la Seconde Guerre mondiale, et le musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, dont les collections retracent le complexe héritage spirituel et culturel du peuple de Moïse.

  1. 3e

Art contemporain à la Fondation Cartier

Après avoir résidé près de Versailles pendant dix ans, la Fondation Cartier déménage à Paris en 1994. Le grand mécène d’art contemporain élit domicile boulevard Raspail, dans un bâtiment signé Jean Nouvel : un mastodonte de verre, de miroirs et de métal, érigé sur commande du bijoutier. Depuis lors, le palais des glaces du joaillier, unique en son genre avec ses 1 200 m2 d’espace d’exposition, demeure l'une des plaques tournantes de l’art contemporain à Paris.

En savoir plus sur la Fondation Cartier pour l'art contemporain

  1. 261 boulevard Raspail, 14e
Plus d'infos

Après-midi oriental à la Grande Mosquée et à l'IMA

Après le confort du hammam, le réconfort : une pâtisserie orientale et un thé à la menthe fumant, engloutis sur une banquette moelleuse comme un loukoum... Bienvenue à la Grande Mosquée de Paris, ses bains de vapeur, son salon de thé et son minaret aux mosaïques vertes qui veille sur le sud-est de la capitale. Et pour humer un peu plus longtemps ce parfum d’Orient, direction l’Institut du monde arabe, à quelques encablures de là, dont l’architecture, le musée et la librairie honorent la richesse culturelle de l’islam.

Quart d'heure gothique à Notre-Dame

Chasse aux gargouilles à Notre-Dame : perché entre ses deux vastes tours, redécouvrez la grande cathédrale gothique dans la galerie des chimères, habitée de créatures monstrueuses signées Viollet-le-Duc.

En savoir plus sur Notre-Dame de Paris

  1. Place du Parvis Notre-Dame, 4e
Plus d'infos

Virée aux Grand et Petit Palais

Au lieu de prendre la fuite une fois dévorée la dernière exposition blockbuster des galeries nationales du Grand Palais (Courbet, Monet, Picasso et ses maîtres sont passés par-là), autant profiter de cette escapade sur les Champs-Elysées pour rendre justice au Petit Palais, bien moins fréquenté. Dressé de l’autre côté de la route, à l’ombre ingrate de son grand frère, ce musée des beaux-arts recèle une ravissante collection d’œuvres signées Poussin, Dürer ou Monet.

En savoir plus sur le Grand Palais

  1. Avenue Winston Churchill, 8e
Plus d'infos

Tour du monde au musée du quai Branly

Au pied de la Tour Eiffel s’étend le musée des Arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques : jardin touffu, bâtiment amphibien débordant de formes improbables, façade végétalisée… Le musée du quai Branly vaut le détour rien que pour son architecture étonnante aux couleurs chaudes, signée Jean Nouvel. A l’intérieur, des trésors issus des quatre coins du monde dialoguent de vitrine en vitrine dans une mise en scène spectaculaire.

En savoir plus sur le musée du quai Branly

  1. 37 quai Branly, 7e
Plus d'infos

Bouffée d'Histoire au château de Vincennes

Le château de Vincennes a rouvert ses portes en 2007 après de longs travaux de rénovation. L’occasion d’une escapade culturelle dans l’est parisien entre les vieilles pierres de la forteresse médiévale requinquée, et de sa chapelle, récemment restaurée elle aussi.

En savoir plus sur le château de Vincennes

  1. Avenue de Paris, 94300
Plus d'infos

Parenthèse moyenâgeuse à la Conciergerie et à la Sainte-Chapelle

Derrière ses airs de château de conte de fées, la Conciergerie cache un passé des plus sanglants : Paris y a vu périr ses prisonniers par milliers au fil des siècles. Aujourd’hui, quelques reproductions de cellules peuvent être visitées ; mais c’est surtout à son architecture médiévale spectaculaire (partiellement revisitée au XIXe siècle) que cette bâtisse aux tours pointues doit aujourd’hui son succès. Après les oubliettes de l’histoire parisienne, retrouvez la lumière dans la Sainte-Chapelle, qui, à deux pas de là, arbore quelques-uns des plus beaux vitraux au monde.

En savoir plus sur la Conciergerie

  1. 2 boulevard du Palais, 1er
Plus d'infos

Promenade souterraine dans les Catacombes

Dix-huit mètres sous terre, les entrailles de la ville sont tapissées des fémurs et des crânes de Parisiens défunts. Sans doute l’un des pendants les plus sombres de la Ville Lumière, les Catacombes furent creusées au XVIIIe siècle afin de limiter les contagions épidémiques. Aujourd’hui, leurs couloirs étroits se déploient toujours sur des kilomètres et des kilomètres, tendant leurs bras aux visiteurs, pour une expédition macabre au plus profond de l’Histoire.

En savoir plus sur les Catacombes

  1. 1 avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 14e
Plus d'infos

Hommage à Monet au musée Marmottan

Pied de nez aux collections ronflantes du musée d’Orsay : préférez-leur, le temps d’un après-midi, les trésors impressionnistes du musée Marmottan, à Passy. Bien plus intime et chaleureux que le colosse des bords de Seine, cet ancien pavillon de chasse Premier Empire abrite, ni plus ni moins, la collection d’œuvres de Claude Monet la plus vaste au monde. Morisot, Pissarro, Renoir et Caillebotte sont aussi de la partie.

En savoir plus sur le musée Marmottan-Monet

  1. 2 rue Louis Boilly, 16e
Plus d'infos

Symbolisme au musée Gustave Moreau

Pénétrer dans l’ancienne demeure de Gustave Moreau, c’est plonger dans les souvenirs et les délires du grand peintre symboliste du XIXe siècle. Au-dessus des appartements de l’artiste, aménagés à la manière d’un musée sentimental par Moreau himself, s’étendent les deux étages d’atelier truffés de peintures à l’huile, d’aquarelles et d’esquisses. Autant d’œuvres habitées par le bestiaire et les chimères qui hantent l’univers du peintre.

En savoir plus sur le musée Gustave Moreau

  1. 14 rue de La Rochefoucauld, 9e
Plus d'infos

Vue étoilée sur l’Arc de Triomphe

Partez à l’assaut de l’interminable escalier en colimaçon qui mène en haut de l’Arc de Triomphe, érigé par Napoléon à la gloire de ses succès militaires. Après une visite du musée, réaménagé en 2008, direction les toits pour savourer une vue imprenable sur Paris. La place de l’Etoile rayonne en contrebas, tandis que l’axe historique se déploie de part et d’autre, de la Grande Arche de la Défense jusqu'au palais du Louvre en passant par l’obélisque de la Concorde.

En savoir plus sur l'Arc de Triomphe

  1. Place Charles de Gaulle (accès souterrain), 8e
Plus d'infos

Escapade médiévale au musée de Cluny

Même les allergiques à 'La Dame à la licorne' et autres tapisseries ankylosées du Moyen Age se laisseront surprendre par le musée de Cluny : d’abord par son architecture gothique, tout en embrasures pointues, puis par ses collections, gorgées d’enluminures précieuses et de tableaux couverts de feuille d’or, de bleu ultramarin et d’icônes délicieusement disproportionnées. Une flânerie s’impose aussi dans les jardins à thèmes, une fois visités les thermes gallo-romains enfouis sous la bâtisse.

En savoir plus sur le musée de Cluny

  1. 6 place Paul Painlevé, 5e
Plus d'infos

Pour le meilleur et pour l'Empire aux Invalides

Si vous souffrez d’une allergie aigüe à la monarchie, à Napoléon, à l’impérialisme, à la guerre et à l’or qui brille, vous risquez malgré tout d’être séduit par la splendeur opulente des Invalides, dernière demeure de Bonaparte. Même le musée de l’Armée assiégé d’épées, d’armures et d’œuvres d’art pourrait vous prendre aux tripes une fois franchie la porte de ce monument au dôme doré, érigé à la gloire de la monarchie, de Napoléon, de l’impérialisme, de la guerre… Et de l’or qui brille.

En savoir plus sur le musée de l'Armée

  1. Esplanade des Invalides, 7e
Plus d'infos

Balade au musée Rodin

Petite promenade dans les jardins du musée Rodin, à l’ombre du 'Penseur', des 'Bourgeois de Calais' et de la 'Porte de l’Enfer'. Une vaste collection de sculptures est réunie dans ce havre de paix du 7e arrondissement, érigé à la gloire du grand maître du XIXe siècle.

En savoir plus sur le musée Rodin

  1. Hôtel Biron, 79 rue de Varenne, 7e
Plus d'infos

L’avis des utilisateurs

1 comments
Poline
Poline

Aouh ! Mais c'est trop trop bien c'est idées !! J'adore je vais toutes les faites avec ma sœur et la mamy !