Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 5 nouvelles pâtisseries de folie à tester ce printemps !
Actualités / Dans nos Assiettes

5 nouvelles pâtisseries de folie à tester ce printemps !

© Cédric Grolet
© Cédric Grolet

Becs sucrés, réjouissez-vous. Ces cinq grands noms de la gastronomie vont vous faire rêver… et saliver !


Yann Couvreur inaugure son
 premier Café aux Galeries Lafayette

© Yann Couvreur

Sortir la pâtisserie des palaces pour la mettre à la portée de tous, telle est la noble ambition de Yann Couvreur, aka Mister Renard (son animal totem). Après l’ouverture d’une boutique à Goncourt puis rue des Rosiers dans le Marais, le trentenaire ouvre le YC Café au rez-de-chaussée du grand magasin parisien… Avec terrasse aux beaux jours et vue imprenable sur l’Opéra Garnier ! Le spot idéal pour petit-déjeuner, déjeuner, bruncher, goûter… et reprendre des forces après une journée de shopping intensif. A déguster : gourmands roulés feuilletés pistache chocolat, déments kouign-amann au blé noir, sans oublier ZE millefeuille signature, préparé minute, monté de fines couches et d’une crème diplomate à la vanille de Madagascar. Et aussi, pour ceux qui préfèrent le salé : risotto, ceviche, poulet bio rôti et vin nature !

Quand ? Le 2 mai 2018
Où ? 35 boulevard Haussmann, 9e
Combien ? Les prix ne sont pas encore fixés au moment où nous rédigeons ces lignes, mais selon toute logique, les pâtisseries individuelles devraient avoisiner les 5-9 €. 

Cédric Grolet : des pâtisseries de palace à ramener à la maison !

© Cédric Grolet

Hier mardi 20 mars, c’était l’évènement sucré le plus attendu de l’année : le chef pâtissier du Meurice, élu meilleur chef pâtissier de restaurant du monde en octobre dernier par l'association Les Grandes Tables du Monde, ouvrait sa boutique-labo au rez-de-chaussée du célèbre hôtel. Mine de rien, c’est révolutionnaire : c'est la première fois qu’on peut rapporter des pâtisseries de palace à la maison. Laiton ciré, lave émaillée et cloches en verre soufflé : un bien joli écrin où se régaler chaque jour de cinq créations haute goûture uniques, conçues en fonction de l’inspiration et de la saisonnalité. Outre les fameux fruits en trompe-l'œil qui ont fait la réputation de Cédric Grolet, précipitez-vous sur les cookies aux pistaches (divins !), et les madeleines, moelleuses à souhait.

Quand ? Tous les jours sauf le lundi, dès 11h et jusqu’à épuisement des produits.
Où ?  6, rue de Castiglione, Paris 1er
Combien ?  Pâtisseries en portion individuelle de 9 € à 17 €

Pierre Marcolini lance sa première collection de pâtisseries en France

 

© Pierre Marcolini

 

 

Depuis plus de vingt ans, ce trublion belge bouscule les codes du monde du chocolat… Créateur insatiable, Pierre Marcolini, qui avait remporté le titre de champion du monde de pâtisserie en 1995, revient cette année à ses premières amours. Onze recettes originales mettant bien sûr en lumière son savoir-faire d’exception, fort en cacao. Des créations au design épuré, disponibles uniquement en format individuel, en boutique à partir du 15 avril prochain. Encore un peu de patience !

Quand et où ? A partir du 15 avril prochain dans quatre boutiques Pierre Marcolini :
- Au 3 rue Scribe, 9e. Du lundi au vendredi de 10h30 à 19h. Le samedi de 10h30 à 19h30. Ouverture exceptionnelle dimanches 25 mars et 1er avril, de 11h à 19h
- Au 235, rue Saint-Honoré, 1er. Du lundi au samedi de 10h30 à 19h30. Le dimanche de 11h à 19h  
- Au 89, rue de Seine, 6e. Du lundi au dimanche de 10h30 à 19h
- Au BHV Marais, 52, rue de Rivoli, 1er. Du lundi au samedi de 9h30 à 20h. Le dimanche de 11h à 19h 
Combien ?
Pâtisseries en portion individuelle, 7,90€ la pièce


Philippe Conticini : le grand retour de l’icône de la pâtisserie française

© Marie Janiszewski

C'est la première fois que le chef ouvre une pâtisserie à son nom. Il avait lancé en 2009 la Pâtisserie des Rêves avec Thierry Teyssier, avant de s’en éloigner en 2013, déçu, jugeant que la qualité n'y était plus.  Intitulé Philippe Conticini-Gâteaux d’émotions, cet opus à deux pas du musée Rodin et des Invalides devrait combler les fidèles de la première heure. Une pâtisserie/salon de thé sur trois étages, où savourer choux garnis au chocolat ou tartelettes au citron. Mention spéciale pour les crioches, improbable fusion entre le croissant et la brioche !

Quand ? Ouverture en septembre 2018, mais pré-ouverture exclusive en présence de Philippe Conticini, avec 5 pâtisseries à tester du 19 juin au 20 juillet de 11h à 18h (jusqu'à épuisement des stocks)
Où ? 37 rue de Varenne, 7e

Edward Delling Williams : le chef anglais qui joue les mitrons !

© Edward Dwelling Williams

L'ex-toque du restaurant Au Passage a fait appel à deux copains (l'archi Alexandre Janssens et Edouard Lax) pour ouvrir sa première boulange-pâtisserie... A quelques mètres du Grand Bain, où il officie désormais. La particularité des pâtisseries, concoctées par Diana ? Zéro levure, que du bon levain ! Y compris dans les croissants et pains au choco (rare à Paris). Le Petit Grain est aussi l’occasion de (re)découvrir les desserts anglo-saxons. Entre autres joyeusetés sucrées, des brioches à la cannelle (cinnamon buns) ou des tartelettes Bakewell alternant pâte sablée, couche de confiture et crème frangipane... Sans oublier le fameux malt loaf, sorte de pain d’épices british, à la texture très particulière, à la fois collante et fondante. Yummy !

Quand ? Du lundi au jeudi, de 18h30 à 20h
Où ? 7 rue Denoyez, 20e
Combien ? Pâtisseries en portion individuelle, entre 2,50 € et 4 €

Advertising
Advertising