Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Livre
© Unsplash / Michelle Ziling Ou

Anne Hidalgo demande la réouverture des librairies

Par La Rédaction
Publicité

L'octogone entre le gouvernement et la mairie de Paris s'apprêterait-t-il à connaître un nouveau round ? Car après s'être chicanées sévère au sujet des parcs au printemps, voilà que les deux strates du mille-feuille étatique s'opposent cette fois-ci sur la fermeture des librairies à l'occasion de ce (re)confinement.

Alors qu'on a vu poindre depuis vendredi un chapelet de tribune d'auteurs, et que la pétition du Syndicat de la librairie française pour leur réouverture réunie déjà plus de 160 000 signatures, Jean Castex a de son côté été droit dans ses bottes, en écartant toute réouverture immédiate.

Mais cet après-midi, la maire de Paris Anne Hidalgo, en déplacement à la librairie des Abbesses pour le lancement de l'opération « Rallumez le feu de nos librairies », a réédité son appel « pour rouvrir les librairies le plus vite possible et considérer le livre comme un bien essentiel ». « N'achetez pas sur Amazon. Je le dis vraiment aux Parisiennes et aux Parisiens : n'achetez pas sur Amazon. Amazon c'est la mort de nos librairies et de notre vie de quartier », a notamment déclaré la maire à la presse.

Pour donner du poids à sa requête, l'édile parisienne a décidé d'adosser sa demande à celle de l'association France Urbaine, qui regroupe des dizaines de grandes villes françaises.

Bon, en attendant le prochain chapitre, on ne peut que vous conseiller d'aller sur les sites des librairies (on rappelle que le prix du livre est unique en France), soit en allant les retirer, soit en vous faisant livrer. On vient en plus d'apprendre que les droits de timbre allaient baisser pour les librairies. Dans la capitale, c'est sur Paris Librairies que ça se passe. Pour que le Paris des livres soit toujours magique.

À la une

    Publicité