Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
BAM karaoké
© BAM

BAM Karaoké To Go : un karaoké maison pour casser sa voix comme jamais

« Pour que tu m'aimes encoooore »

Par
Houssine Bouchama
Publicité

Aujourd'hui, il est désormais socialement acceptable de chanter devant tout le monde des tubes ringards. A l'ère du télécrochet généralisé sur les écrans, il était finalement logique que chacun finisse par défier les plus grands chanteurs, micro à la main, cocktail (désormais maison) dans l'autre. Mais alors que le confinement et ce foutu coronavirus sont venus faire taire tous les apprentis Johnny, le karaoké le plus classe de Paname joue les papas Noël et vient pimenter vos soirées… à la casbah !

Le BAM Karaoké, sorte d’institution parisienne pour pousser la chansonnette, propose désormais pour Noël un coffret « BAM Karaoke To Go » (49 €). L’idée ? Vous téléchargez l’application sur votre smartphone ou votre ordi, vous chopez votre (énorme) micro (pitié, évitez le « drop the mic ») et vous voici face à plus de 25 000 titres pour chanter faux comme jaja. Au programme ? De la varièt (forcément) mais aussi des classiques du rock, du disco et tout un tas de titres plus contemporains, notamment du rap français (PNL, Booba et consorts).

Chez Time Out, puisqu’on a toujours pris notre métier de journaliste très au sérieux, et parce que la rédac planque deux trois personnes passées à deux fausses notes d'un casting de Nouvelle Star, on a décidé de tester jusqu’au bout l’expérience. En respectant les gestes barrières, et après quelques pifs de vin nat’ dans le nez, on est passé tour à tour au micro. L’occasion de découvrir que la responsable gastronomie avait un sérieux penchant pour Aya Nakamura. Et que le stagiaire connaissait tout le répertoire de Jean-Jacques Goldman, allant jusqu’à tenter son titre écrit pour Khaled, Aicha.

Si on passera sur mon imitation foireuse de Mick Jagger sur Sympathy for the Devil, sur fond de danse désarticulée et cris gutturaux, plusieurs constats sont à faire. Outre le potentiel comique et fédérateur du karaoké, les playlists sont intéressantes et la musique est bonne, bonne, bonne. Surtout, le micro offre de nombreuses possibilités en termes d’écho et effets de voix (un vrai plus), et propose même des applaudissements pour contenter l’ego des stars du soir (clap clap clap). Quant aux inconvénients ? A part nos voisins (une pensée émue pour eux), un abonnement payant est nécessaire pour profiter au maximum de l’application. A noter que le premier mois d’abonnement est offert à l’achat du micro.

Prix : Coffret à 49 € avec un mois d’abonnement gratuit. Abonnements à partir de 4,99 € (pass 24 heures) à 7,99 € (abonnement mensuel).

À la une

    Publicité