Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© Toolate
© Toolate

Ce street artiste placarde 50 « masques de connard » jetés par terre à Paris

Écrit par
La Rédaction
Publicité

Comme nous, il a renoncé à comprendre pourquoi certaines personnes (pourtant dotées d'un cerveau) continuent de balancer leurs masques usagés au sol, aux quatre coins de Paris... Le street artiste Toolate, Niçois d'origine, a décidé de frapper fort.

Là où certaines âmes citoyennes (big up à la Parisienne Alix Dewatre !) prenaient chaque jour le temps de ramasser ceux qu'ils croisaient sur leur trajet (ou les détournaient à l'instar de l'artiste nippon Tatsuya Tanaka), notre justicier a collecté puis encadrés un à un 50 masques sales, qu'il a ensuite placardé au mur, de rue en rue... Recréant une véritable "exposition" itinérante, avec à chaque fois en cartel, ce commentaire ironique : "Voici l'œuvre d'un connard, masque chirurgicaux jeté au sol, Dimension : 16 cm x 7 cm, Artiste inconnu".

Sur son compte Instagram, il en rajoute une couche, photos à l'appui : "Pour les confinés, et ce, jusqu’au 1 er décembre, venez découvrir 50 œuvres uniques dans les rues de Paris. Merci aux connards pour leurs contributions, sans qui, ces 50 masques trouvés par terre n’auraient jamais pu être exposés. TOOLATE."

Accrochés autour du 10 novembre dernier un peu partout dans Paname, notamment rue du Temple, ou encore à côté de la Tour Eiffel, les 50 masques ont déjà disparus pour la plupart... Retirés par les agents du service de nettoyage de la Ville, ou par des inconnus.

"Je pense qu’on est dans une société individualiste, où un connard peut se permettre de jeter son masque par terre sans se soucier de ce qu’il va devenir" a-t-il déclaré à nos confrères des Inrocks. Pour rappel, jeter un masque dans la rue, comme tout autre déchet d'ailleurs, peut vous coûter 68 €. Et bientôt peut-être 135 €... A bon entendeur !

À la une

    Publicité