Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Charles Aznavour et Paris, une grande histoire d'amour : la preuve en 6 chansons

Charles Aznavour et Paris, une grande histoire d'amour : la preuve en 6 chansons

Advertising

Né à Paris en 1924 de parents arméniens, Shahnourh Varinag Aznavourian aka Charles Aznavour n'a cessé d'évoquer en toile de fond la Ville lumière dans ses chansons. Petite anthologie des plus belles d'entre elles... 
 

J’aime Paris au mois de mai 
Sa toute première chanson (1956), sa première déclaration d'amour à Paris. Il a 32 ans et ne sait pas encore qu'un jour il sera une star internationale.

Paris au mois d’août
La B.O du film éponyme, dans lequel Aznavour tient le rôle principal. Celle qui figurera sur son album La Bohème.
J'ai vu Paris
"Paris bistrots, Paris les potes / Paris les filles qu'on bécote"... Une chanson sortie en 1977


La Bohême
On ne présente plus ce grand classique sorti en 1965. Il y décrit la nostalgie d'un artiste peintre revenant sa vie passée sur la butte Montmartre.



J’me voyais déjà 
Qui n'a jamais fredonné "
A dix huit ans j'ai quitté ma province / Bien décidé à empoigner la vie / Le coeur léger et le bagage mince / J'étais certain de conquérir Paris" ? 


Comme ils disent
"J'habite seul avec maman / Dans un très vieil appartement rue Sarasate..." Cette rue perdue au fin fond du 15e arrondissement existe bel et bien. Le morceau, clairement pro-LGBTQI, sorti en 1972, évoque l'homosexualité et les difficultés rencontrées quand celle-ci est assumée. Le chanteur s'est inspiré de son ami décorateur, chauffeur et secrétaire, Androuchka. 


 

Share the story
À la une
    Advertising