Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le club Concrete est menacé d’expulsion !
Actualités / Musique

Le club Concrete est menacé d’expulsion !

© Jacob Khrist
© Jacob Khrist

Club emblématique du renouveau de la nuit parisienne entamé au début de la décennie, Concrete est menacé d’expulsion. Installé sur une barge du port de la Rapée depuis fin 2011, le club, régulièrement cité parmi les meilleurs d’Europe et visité toutes les semaines par la crème des DJ’s internationaux, est sous la pression de la société Bateau de Paris-Ile-de-France (BPIF), propriétaire de la barge.

L’agence Surpr!ze (à l’origine de Concrete) la loue depuis 2012 à BPIF et souhaitait l’acheter pour assurer son développement. Mais BPIF, qui avait émis la volonté de vendre, a décliné l’offre de rachat en décembre dernier, avant, plus dramatique, de refuser le renouvellement de l’exploitation des évènements Concrete le 31 janvier 2019, explique l’agence dans son communiqué. Le 11 février 2019, les équipes de Concrete recevaient une sommation de quitter les lieux sous quinze jours.

Pour Surpr!ze, qui s’agite depuis trois mois en coulisses, l’objectif de cette manœuvre est clair : “Faire disparaître Concrete en espérant sans doute récupérer une partie de sa clientèle”. Après avoir reçu le soutien de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et de son adjoint à la vie nocturne Frédéric Hocquard, le club demande l’appui du public, qui est venu en masse découvrir ces sept dernières années les line-up électroniques les plus exigeants de la capitale et les fêtes marathons du Samedimanche.

Concrete a mis en place une pétition déjà signée par quelques milliers personnes. Si vous êtes un amateur des multiples soirées électro qui se déroulent chaque semaine à Paris, vous leur devez bien ça.

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments