Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le Musée de l’Orangerie et Time Out vous plongent dans le Paris des anarchistes
Actualités / Art

Le Musée de l’Orangerie et Time Out vous plongent dans le Paris des anarchistes

Le Musée de l’Orangerie et Time Out vous plongent dans le Paris des anarchistes

Après un passage remarqué au musée du Quai Branly, le sulfureux Félix Fénéon est aujourd’hui mis à l’honneur au musée de l’Orangerie pour l’expo Félix Fénéon. Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse. Vous n’êtes pas encore familier de cet artiste inclassable, amoureux des arts lointains ? Pas de stress ! Time Out et l’Orangerie vous ont concocté une Curieuse Nocturne explosive le 7 novembre. Au programme : expo, speakeasy revisité, théâtre et DJ set venu d’ailleurs.

Le temps d’une soirée, le musée de l’Orangerie nous envoient en 1894, dans un Paname secoué par la vague anarchiste, où les artistes s’affranchissent et les langues des érudits se délient. La star de cette époque révolue est un certain Félix Fénéon, collectionneur, écrivain et anarchiste convaincu semblant tout droit sorti d’un film de Wes Anderson. Ayant largement contribué à importer en Europe les arts africains et océaniens, ce trublion fait escale au musée de l’Orangerie après avoir fait vibrer les galeries du Quai Branly et avant son étape finale au MoMA de New York. 

 

Personnage fantasque à la plume aiguisée et à l’humour acéré, FF (pour les intimes) a su rassembler au fil des ans une collection éclectique contenant aussi bien des artefacts venus d’ailleurs que des œuvres d’avant-garde allant de Seurat à Modigliani en passant par Matisse et Degas. Et qui de mieux que des médiateurs de l’Ecole du Louvre pour présenter ce corpus aussi riche que singulier ? Vous pourrez ainsi profiter de visites guidées et détaillées jusqu’à 22h30 pour découvrir l’univers de ce voyageur invétéré et amoureux de l’art sous toutes ses formes.

Jouer avec la langue : le marteau et la plume

Doté d’un œil sûr, Fénéon nourrissait aussi une passion pour le verbe, qui sera mise à l’honneur dans un parcours croisant les arts. Première étape : une plongée dans le « Procès des trente » qui, en 1894, mettait les principaux chefs anarchistes français face à la justice. L’association de théâtre de Sciences Po, Rhinocéros, récrée spécialement pour nous cet épisode historique durant lequel Félix Fénéon se démarqua par son sens de la répartie aussi hilarant que cinglant. Mais attention, si vous pensiez qu’écouter les anarchistes serait une partie de plaisir, détrompez-vous. Antisocial, ne perds pas ton sang-froid et ouvre tes yeux et tes oreilles : c’est uniquement grâce à un système de mots de passe circulant pendant toute la soirée que les plus curieux pourront accéder au tribunal.

Et pour se la jouer comme Fénéon, le groupe littéraire Oulipo (fondé par Raymond Queneau et François Le Lionnais en 1960) propose un atelier d’écriture complètement fou dans la lignée du genre inventé par FF himself : « la nouvelle en trois lignes ». À vos crayons ! 

Let’s get the party started !

Auteur de l’article ultra-polémique « Seront-ils admis au Louvre ? » en 1920, Félix Fénéon s’est toujours placé en défenseur de ce que l’on appelait jadis « les arts lointains ». Et un siècle plus tard, ce n’est pas au Louvre mais bien sous la verrière du musée de l’Orangerie que le collectif Mawimbi vous fera bouger au rythme de leur pop africaine déjanté. Un DJ set qui fera taire tous ceux qui ont une image poussiéreuse des musées et qui offrira une nouvelle lecture à l’ensemble des œuvres. Et puisque chez Time Out, on ne fait pas la fête à moitié, une Curieuse Formule permettra aux danseurs fous de se désaltérer au Café du musée, entre deux chorégraphies endiablées. Arts visuels, théâtre, teuf et distorsion littéraire : on ne pouvait pas rêver d’une soirée plus complète !

Quoi ? Curieuse Nocturne au musée de l’Orangerie
Quand ? Jeudi 7 novembre, de 19h30 à 23h
Où ? Musée de l’Orangerie, Jardin des Tuileries 75001 Paris
Combien ? Gratuit ! EVENT FACEBOOK

Advertising
Advertising