Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le mythique open air Piknic Electronik débarque à Paris !
Actualités / Musique

Le mythique open air Piknic Electronik débarque à Paris !

Le mythique open air Piknic Electronik débarque à Paris !
© DR / Piknic Electronik

Et voici que le pays des caribous débarque dans la capitale. Dans le game des événements estivaux, c'est peu dire que le Piknic Electronik pèse bien comme il faut. Alors qu'il propose des open air option musique électronique à Montréal depuis 2003, et qu'il s'est installé à Barcelone ou encore à Melbourne ces dernières années, le Piknic a choisi d'établir sa prochaine franchise à Paris du 21 juillet au 15 septembre prochain. Et pas n'importe où, puisqu'il prendra ses quartiers au Jockey Disque, du côté de l’Hippodrome d'Auteuil.

Forcément niveau format, la mouture française prendra exemple sur son grand-frère québécois. L'espace de neuf dimanches consécutifs, de midi à minuit, ce sont près de 30 DJs internationaux et une dizaine de collectifs parisiens qui se relaieront sur les deux scènes du spot. On pourra notamment se claquer les rotules pendant le set d'Adam Beyer (boss de Drumcode) lors de la soirée inaugurale du 21 juillet ou encore pendant la nouvelle date parisienne Detroit Love (avec le taulier Carl Craig s'il vous plaît) la semaine d'après. Egalement annoncées, les venues de Dixon, de Black Madonna ou encore de The Driver. Du bien beau monde.

Pour ce qui des collectifs, la liste est aussi bien belle, avec entre autres : les zozos de Newtrack, ceux de Vryche House et même tout un dimanche curaté par nos copains de Dure Vie. Autant dire qu'il y a de quoi vous faire bouger tout au fond du 16e. Et n'oubliez pas votre nappe à carreaux et vos chaussons de danse, ça risque de pik-niquer sévère !

Quoi ? Piknic Electronik à Paris
Quand ? Tous les dimanches, du 21 juillet au 15 septembre 2019
Où ? But Mortemart, Route d'Auteuil aux lacs, 75016
Combien ? De 16,80 à 132 € (Billetterie ici)

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments