Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right L’Opéra de Paris vient de dévoiler la programmation de ses nouveaux spectacles en ligne !
Opéra
ONP

L’Opéra de Paris vient de dévoiler la programmation de ses nouveaux spectacles en ligne !

Advertising

Si les lieux culturels ont été contraints de fermer les uns après les autres à cause de ce foutu coronavirus, l’Opéra de Paris nous a offert un peu de rêve : depuis le 17 mars, il est en effet possible de mater gratuitement certains de ses plus grands classiques, en se rendant sur les sites de l’Opéra ou de Culture Box. Bonne nouvelle : alors qu’elle venait d’annoncer son spectacle de clôture il y a quelques jours (Carmen), la mythique institution joue les prolongations en balançant une nouvelle programmation qui va s’étaler jusqu’à la fin mai. Et autant vous prévenir, c’est du très lourd !

Pour ouvrir le bal ? Vous pourrez visionner du 4 au 10 mai Le Songe d'une nuit d'été, le ballet féerique du chorégraphe George Balanchine, inspiré par la pièce de William Shakespeare, et ici interprétée par les danseurs de l'Opéra national de Paris sur la musique de Felix Mendelssohn. Le petit plus de ce ballet sentimental joué en 2017 à l’Opéra Bastille ? Benjamin Millepied a demandé au grand couturier Christian Lacroix de s’occuper des spectacles et de la scénographie. On vous laisse mater le résultat !

La suite ? Direction le Palais Garnier pour (re)vivre Don Pasquale 2018 et le documentaire L’Opéra de Jean-Stéphane Bron (du 11 au 17 mai), qui nous emmène (avec brio) dans les coulisses, entre répètes et lourdeurs administratives (cf. le départ de Millepied). Avant de conclure sur Boris Godounov (Opéra Bastille) de Modeste Moussorgski, inspiré par Alexandre Pouchkine, sur le premier tsar élu à la fin du XVIe siècle....

Voici tout le programme :

  • Du 4 mai au 10 mai : Le Songe d’une nuit d’été (2017)
  • Du 11 au 17 mai : Don Pasquale (2018)
  • Du 18 au 24 mai : Documentaire de L’Opéra, de Jean-Stéphane Bron (2017)
  • Du 25 au 31 mai : Boris Godounov (2018)
Share the story
À la une
    Advertising