Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Pour ses 5 ans, le Paris Psych Fest balance une prog' plus hallucinatoire que jamais
Actualités / Évènements & festivals

Pour ses 5 ans, le Paris Psych Fest balance une prog' plus hallucinatoire que jamais

Paris Psych Fest
© Hellena Burchard

Pour ses 5 ans, le Paris Psych Fest revient du 1er au 4 septembre avec une programmation bonne à te faire kiffer la fin des vacances. Présentation du festival préféré du docteur Hofmann.

Evoquer le psychédélisme appelle très souvent à de grandes divagations ésotériques où de longues phrases sans points seraient la réminiscence d’un glorieux passé révolu mais constamment recherché. Hop hop hop garnement, repose ce papier d’Arménie et cesse de vivre dans le passé : la scène psychédélique est plus vivace et diverse que jamais. La preuve ? La programmation du Paris Psych Fest qu'on te présente juste en dessous. 

L’un des plus ambitieux labels mis à l’honneur

Pour fêter leur quinquennat, les organisateurs se sont offerts certains des plus beaux noms du moment. Prenez l’exemple de cette soirée de clôture à la Cigale curatée par le label Castle Face Records, fondé par John Dwyer, l’hyperactif et baveux leader des Thee Oh Sees, forcément à l'affiche. Voir les Thee Oh Sees est une expérience, tant psychique que physique. On aime être lacéré des riffs de Dwyer, le voir sautiller comme une chevrette sous ecstasy et surtout découvrir de nouveaux muscles endoloris par les pogos venus d’un autre temps. Et quand on sait qu’ils seront accompagnés par Male Gaze et leur power rock à l’allure de BO d’un film de skate ainsi que par les tachycardiques Prettiest Eyes, inutile de dire que le psychédélique option garage salace sera à l’honneur comme jamais.

 

Une soirée d’ouverture bonne à faire kiffer un journaliste de Time Out

Mais pour être honnête, chez Time Out, c’est pour la soirée inaugurale que notre cœur bat la chamade. Et pas qu’un peu. Avec Ariel Pink, on retrouve l’une des figures du revival synth-pop option DIY lo-fi, revenu l’été dernier avec son album Dedicated To Bobby Jameson. A ses côtés, on comprendra le sens de la vie avec les chevaliers de l’apocalypse de Vox Low et leur krautpunkique new wave sorti cette année chez Born Bad Records. Mais surtout on applaudira nos chouchous de la Rédac’ : le groupe Volage, programmés par nos soins le 18 mai à Petit Bain pour une release party all night long. Cuivres, cordes et toujours ces guitares salaces, les Volage prouvent encore et toujours qu’ils sont au-dessus de la mêlée du rock game. Autre pépite également programmée le 18 mai, les Bordelais de TH Da Freak et leur slacker pop, aka LE groupe 2018 (et de ses dix prochaines années). Cette soirée ? « Only in my dreams » comme dirait ce bon vieux Ariel.

 

 

Le psychédélique option méditation et chillance

Pour les deux autres soirées/journées, on se baladera entre La Machine et notre hot spot de la Station, entre brumeuses nappes de synthés, guitares étouffées et douce pop larmoyante. On apercevra notamment la Suédoise Molly Nilsson et les Français de Dead Sea et Petit Fantôme. Et comme le psychédélisme chatouille les confins de tous les arts, on profitera des expos photos et projections de tout type disséminées pendant les quatre jours dans les différentes salles. Le Paris Psych Fest, ce festival où il sera possible de voir un parisien ne pas faire la gueule en rentrant de vacances. 

Quoi ? Paris International Festival Of Psychedelic Music
Quand ? Du 1er au 4 septembre 2018
Où ? La Cigale, La Machine du Moulin Rouge, La Station
Combien ? De 16 à 85 € (Billetterie ici)

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments