Actualités / Évènements & festivals

Time Out retourne Petit Bain avec un all night long 100% rock indé !

Volage
© Louise Carrasco

Le 24 novembre dernier, Time Out invitait Champ Libre, l’un des collectifs phares de la scène électronique parisienne. Verdict ? Un Petit Bain blindé comme la piscine Youri-Gagarine de Bobigny en plein mois de juillet. Avec le retour des beaux jours accompagnés de leur cortège de gracieuses traces de bronzage, on se devait de réinvestir la péniche du quai de la Rapée !

Cette fois-ci, Time Out a choisi de se pencher sur l’exceptionnelle scène rock indépendante française, en organisant le 18 mai prochain la release party du tout nouvel album du groupe Volage, Sittin’ Sideways, sorti chez Howlin Banana Records. Et au lieu de se cantonner au classique parcours apéro-concert-dernier verre au bar-fin de soirée, on a choisi de programmer des groupes live et DJ sets tout au long de la nuit. Le genre de soirée à rallumer la flamme de notre bon vieux Johnny. Présentation.


Volage

Avec Heart Healing, son premier album sorti en 2014, Volage avait débarqué façon bon gros coup d’tête à la Steven Seagal. Un son qui accroche l’oreille comme rarement et des compositions allant toujours un petit peu plus loin : le groupe réussissait à définir une véritable patte artistique. Et puis Volage a pris son temps, un EP acoustique par-ci, des projets annexes par-là pour enfin sortir Sittin’ Sideways, un deuxième album aux sonorités plus surprenantes que jamais. Cordes, cuivres et bien entendu toujours ces guitares à t’en décoller la cire d’oreille, Volage confirme qu’ils ne s’arrêteront jamais d’expérimenter, s’affirmant comme l’un des groupes majeurs français.

Kaviar Special

Comme il est parfois difficile de s'émanciper d'une figure tutélaire, surtout lorsque celle-ci s'appelle Ty Segall ou Thee Oh Sees ! Avec Vortex, c'est pourtant bien ce que semblent avoir réalisé les Kaviar Special. C'est en mettant en parallèle les deux instrumentaux de la discographie du groupe que l'on s'aperçoit du chemin parcouru. Quand celui de 2013 s’arrêtait à l’intention de révolte, son cousin de 2018 est un coup d'Etat sonore. Aujourd’hui, chaque titre a l'excellence comme miroir et c’est peu dire que ce reflet n'est pas donné à tout le monde. Vortex signe la fin des allégeances atlantistes. Désormais, c'est devant nos nouveaux rois bretons qu'il faudra ployer le genou. 

Th Da Freak

Projet solo du Bordelais Thoineau Palis, Th Da Freak allie indie rock et pop lo-fi. Obsédé par les grosses tronches des années 90 (Nirvana, Teenage Fanclub, Dinosaur Jr ?) et les compositeurs de pop avant-gardiste (R. Stevie Moore, Alex G, Sparklehorse, early Beck), Th Da Freak s'inscrit dans cette lignée d'artistes à la pop bricolée mais aux mélodies toujours accrocheuses. Do-it-yourself forever mais sur scène, il s’entoure de ses slackers de toujours (Sylvain, Rafael et Julien) pour envoyer un set rock noisy avec un gros sourire.

DJ sets

Le Turc mécanique DJ Division (Quentin Pierce et Durebise)

Derrière cette appellation presque martiale se cache Durebise, l’un des deux boss du label parisien le Turc mécanique, et Quentin Pierce, l’ancien bassiste du groupe belge Empereur. Leurs sets respectifs risquent d’osciller entre le punk salace qui ferait des taches sur une manche de marcel, le disco-funk sous kétamine et de la coldwave plus fraîche que la plus fraîche de tes copines. Le genre de closing dont on voudrait qu’il ne s’arrête jamais.

Marietta

Guillaume Marietta est une légende de la scène indépendante française. A.H. Kraken, Plastobéton, Feeling of Love et maintenant en solo : depuis vingt ans, il enchaîne les groupes et les classiques. Il nous fera l’honneur de venir passer des disques, à même d’illustrer l’une des plus belles cultures musicales rock du monde.

Affiche réalisée par Elzo Durt, l'artiste derrière la pochette du premier album de La Femme et des dizaines d'albums de Born Bad Records

© Elzo Durt

Quoi ? Volage (Release Party All Night Long)
Quand ? Vendredi 18 mai 2018, de 21h30 à 6h
Où ? Petit Bain, 7 Port de la Gare, 13e
Combien ? De 15 à 18 € (Billetterie ici)

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments