Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Le Grand Rex
Le Grand Rex

Quatre des meilleurs cinémas du monde se trouvent à Paris

Par La Rédaction
Publicité

Youpi, hourra, alléluia ! Vous pouvez crier de joie et célébrer la nouvelle avec votre plus bel accent chauvin : six des meilleurs cinémas du monde se trouvent en France - dont quatre rien que dans la ville de Paris. C’est en tout cas ce que révèle notre giga-mega classement réalisé avec nos collègues de Time Out, dont les rédactions sont implantés un peu partout dans le monde (New York, Melbourne, Hong-Kong, Barcelone ou encore la maison-mère, London). Le mieux classé des cinés franchouillards ? Le Grand Rex, qui se hisse à la seconde place du classement.

La raison, selon les mots du rédacteur en chef de Time Out Paris, Houssine Bouchama ? « Plus qu’un cinéma ou une salle de spectacle, Le Grand Rex est une institution de la capitale (…) Le magnifique établissement imaginé par Auguste Bluysen, et doté du titre de monument historique depuis 1981, a franchement fière allure avec sa gigantesque façade art-déco et sa toiture illuminant les rues jours et nuits. Côté ciné, ses sept salles, dont une pouvant héberger 2 400 personnes, proposent nombre d’avant-premières depuis sa création, allant du mythique Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock à Star Wars. Il ne reste plus qu’à s’affaisser sur les énormes fauteuils en cuir de la mezzanine ou sur les sièges du deuxième balcon, et profiter de l’un des écrans les plus grands d’Europe. »

Egalement bien classé dans ce top 50 ? Le Champo (12e place), fièrement installé à l’angle de la rue des Ecoles et de la rue Champollion, et qui fait à lui seul la réputation cinéphile du Quartier latin. Toujours selon Houssine Bouchama : « Fréquenté par les étudiants de la Sorbonne, le Champo ne doit pas sa célébrité au seul François Truffaut, spectateur obsessionnel de la salle, mais également à son ancien propriétaire Roger Joly. Pour remédier aux lourds dégâts d’un incendie dans la cabine de projection, celui-ci installe un périscope au-dessus de l’écran. L’image est ainsi renvoyée sur un premier puis un second miroir pour enfin être projetée devant le public. Le système de ‘rétro-reflex’ était né, faisant le bonheur des petites salles de cinéma. Aujourd’hui, le Champo reste le lieu de prédilection des cinéphiles en mal de classiques et des touristes en quête de romantisme parisien. Qui peuvent admirer la silhouette illuminée en fibre optique du réalisateur Jacques Tati, qui trône depuis 1989 dans le hall. »

Photograph: Jessica Orchard
Photograph: Jessica Orchard

Enfin, pas trop mal classé non plus, on retrouve le Studio 28 (27e place), cette salle mythique qui a vu défiler dans ses salles obscures, légendes vivantes et grands classiques du septième art, et qui lève son rideau en 1928 sur le chef d’œuvre avant-gardiste d’Abel Gance, Napoléon. Puis un peu plus loin, Le Cinéma du Panthéon, qui planque la célèbre salle où Jean-Paul Sartre eut ses premiers émois cinématographiques et où (en temps normal) 300 spectateurs viennent chaque soir applaudir la crème de la crème du cinéma européen.

Enfin, à noter dans le reste de la France que l’Odyssée (Strasbourg) et Le Colisée (Carcassonne) squattent respectivement les 29e et 34e place. Et que le numéro 1 se trouve à Amsterdam : le Pathé Tuschinski.

Photograph: Pathé Tuschinski
Photograph: Pathé Tuschinski

À la une

    Publicité