Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© Sam van Bussel
© Sam van Bussel

Tous les soirs à 22h, des établissements parisiens protestent en musique contre la fermeture anticipée des bars

Par
Tina Meyer
Publicité

La rébellion en musique. Depuis lundi 28 septembre dernier, le collectif "À l'Unisson - Gardons le lien : restons ouverts !" fédère sous une bannière commune les tauliers au bord de la crise de nerfs. L’annonce de la fermeture en France des bars et cafés musicaux à partir de 22h dans les zones en alerte renforcée a provoqué un tollé au sein des établissements concernés par la mesure, déjà durement impactés par la crise, refusant dixit le communiqué officiel "d’être aujourd’hui considérés comme des boucs émissaires de la reprise de l’épidémie”.

L'idée ? Monter le son à fond à partir de 22h, en diffusant via des enceintes posées devant leur porte close des DJ sets en direct des studios de Tsugi Radio.

L'opération s'oppose notamment à l’arrêté de la préfecture de police interdisant “la diffusion de musique amplifiée et toutes les activités musicales pouvant être audibles depuis la voie publique”, de 22h à 6h du matin. À Paris, elle a été lancée à l’initiative du bar-resto-club A La Folie de La Villette.

Après la Dj techno et animatrice radio de Station-Station Corbeille Dallas (Cockorico, Le Bal Con), découvrez chaque soir des sets de nouveaux artistes. Pour vous connecter, rien de plus simple : il suffit de lancer la radio depuis le player du site www.tsugi.fr, ou de télécharger l’appli Tsugi Radio

À la une

    Publicité