Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Une tribu d’ours en peluche envahit les Gobelins

Une tribu d’ours en peluche envahit les Gobelins

Advertising

Le manège a débuté au début du mois dernier... Les habitants du quartier des Gobelins ont alors vu débarquer des voisins vraiment pas comme les autres. Rendez-vous compte : une tribu d’ours en peluche a élu domicile en plein Paris ! Des ours chez le coiffeur, chez le dentiste, au bar pour le beaujolais nouveau, à Halloween... A tous les coins de rue ou chez les commerçants, les ours – mesurant chacun près d’1m50 – se sont parfaitement intégrés à la vie du quartier.

© Les nounours des gobelins

Si le coup de pub a un temps été envisagé, c’est en réalité du côté de Philippe Labourel, patron de la librairie Le Canon de la Presse, qu’il convient de trouver la paternité de cette initiative. De quoi rendre tous les habitants songeurs, comme ce pharmacien voisin interrogé par le Parisien : « On ne sait pas d’où il les sort ses nounours. Il les a achetés sur ses propres deniers et les prête. C’est fait pour rapprocher les gens. » Une portée également défendue par la patronne  du Réveil matin, un resto du coin : « C’est juste un mec positif qui avait envie que les gens arrêtent de se faire la gueule. » La fameuse positive attitude comme aurait dit le plagiaire Jean-Pierre Raffarin.

Et pour suivre l’actualité de ces nouvelles mascottes des environs, tout se passe sur leur page Facebook  « Les nounours des gobelins ». On y suit – presque – en temps réel l’actualité et notamment les différentes réunions. Comme celle du 19 novembre où plus de trente ours se sont donnés rendez-vous aux fenêtres du Grand Hôtel des Gobelins pour un remake de Bonne Nuit les Petits. Enfin, la légende raconterait même qu’il serait possible de garder un ours pour 48h à condition de se le trimballer partout. Idéal pour aller faire ses courses de Noël !

Pour obtenir la garde d'un ours pour 48h, ça se passe sur le mail : lesnounoursdesgobelins@gmail.com

Share the story
À la une
    Advertising