1996 / 2016 : Arts Factory 20 ans !

Art, Art contemporain
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
1/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
2/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
3/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
4/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
5/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
6/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
7/8
© C.Gaillard
arts Factory 20 ans (© C.Gaillard)
8/8
© C.Gaillard

Où l'on se rend compte que vingt ans, dans une vie, c'est bien rempli...

Une mosaïque de styles. Voilà à quoi ressemble, depuis le 31 août et jusqu'au 24 septembre, la galerie Arts Factory. Installée au 27 rue de Charonne en 2014 – dans les locaux où Warhol présenta l’une de ses rares expositions françaises –, celle qui fête cette année ses deux décennies d'existence a, pour l'occasion, convoqué ses meilleurs artistes. Vingt ans de graphisme contemporain recouvrent donc les murs de ce lieu atypique, sans pour autant les surcharger. Déambulant d'étage en étage, on y retrouve avec plaisir Winshluss et ses contes de fées défigurés, Jean Lecointre et Pierre La Police – objet de la prochaine rétrospective de la galerie – ainsi que Willem dans une série dénonçant, avec cet humour caustique et ce dessin rugueux qui le caractérisent, les sévices de la guerre. Sans oublier Henning Wagenbreth (coucou, comment ça va depuis un an ?) et Elzo Durt (il a réalisé la pochette d’album du groupe La Femme), accompagné de ses freaks psychédéliques, véritable cortège pop effroyablement hypnotique. Autant de vieilles connaissances qu'on est toujours ravi de recroiser. 

Un best-of… Et des inédits !

De la couleur, du noir et blanc, des lignes épurées et des tracés plus épais, des sujets légers ou des thèmes plus lourds : ce melting-pot artistique s’inscrit comme un bilan collégial en forme de patchwork. A l’image des tables en verre, faites d’une accumulation de flyers. Certes, on y (re)découvre des collections connues telles que ‘Dans la marge’ qui, entre 2007 et 2011, rassembla les dessins lubriques (Tom de Pékin), fantomatiques (Jim Avignon) ou encore les comparatifs binationaux hilarants (Jochen Gerner) dans des cahiers d’écoliers. Mais ne vous y méprenez pas : cette exposition n’est pas un réchauffé des rétrospective passées de l'Arts Factory. Même les habitués de longue date dénicheront quelques pépites inédites, notamment des affiches originales et signées, à 10 ou 25 € l’unité. Rayon édition, que la galerie a bien fourni, des digigraphies et autres graphzines – dont certains collectors épuisés ! – seront exceptionnellement en vente. Alors, ne ratez pas l’événement : après tout, on n’a pas tous les jours 20 ans !

Par Clotilde Gaillard

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening