Erwin Wurm, Photographs

Art, Photographie
Recommandé
4 sur 5 étoiles
1/3
ERWIN WURM
2/3
ERWIN WURM
3/3
ERWIN WURM

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les événements sont bien confirmés avant de vous y rendre.

Complètement barrée, la nouvelle expo de la MEP nous propose un aller simple pour l’univers absurde et onirique d’Erwin Wurm.

Pour qui ? Les artistes, les fous, et les artistes fous !
Voir quoi ? De l’absurdité à l’état pur

Postulant à la section peinture des Beaux-Arts dans les années 80, Erwin Wurm ne sera retenu que pour la classe de sculpture. Coup dur pour le jeune artiste, qui décide cependant de tirer le meilleur de cette nouvelle discipline qui s’offre à lui. Pas question pour autant de se mettre à tailler dans le marbre, la sculpture d’Erwin Wurm sera vivante, absurde et conceptuelle.

Cette approche unique de la discipline est mise à l’honneur dans cette expo donnée à la Maison européenne de la photographie, un lieu de résidence inhabituel pour un sculpteur. Oui mais voilà. Au fil de ses divagations, l’Autrichien, qui désigne ses œuvres comme des « sculptures photographiques », expérimente divers médiums, de façon à figer dans le temps ses œuvres éphémères. Vidéo, photographie, performance, peinture et sculpture se confondent, permettant à l’artiste d’atteindre un art quasi-total. 

La MEP rassemble ainsi 200 images réalisées par Erwin Wurm sur les quarante dernières années, dont certaines spécialement pour l’événement. Son goût pour l’insensé est accentué par des installations invitant les spectateurs à se transformer eux-mêmes en One Minute Sculpture, en faisant le chien ou en se faisant « rôtir sous le soleil d’Epicure ».

Drôles, les œuvres d’Erwin Wurm font également la critique d’une société oisive et hypocrite, mais toujours avec légèreté. Le meilleur exemple est sans doute la série Instructions for Idleness, qui donne aux visiteurs des conseils pour être le moins productif possible en leur proposant de fumer un joint avant le petit dèj ou de dormir dans les toilettes du bureau. On vous avait prévenus, c’est barré.

Par Zoé Kennedy

Publié :

Infos

Vous aimerez aussi
    À la une