Evan Roth : Landscape with a Ruin

Art

Time Out dit

En partenariat avec le Mona Bismarck American Center.

Décidément, ça n’arrêtera jamais. Après nous avoir fait vivre le meilleur de la culture américaine tout l’été, voilà que le Mona Bismarck American Center revient à l’attaque pendant cette saison automnale. L’idée ? Toujours la même : mettre en avant, dans ce qui est probablement l’un des plus beaux hôtels particuliers du 16e arrondissement, l’art américain sous toutes ses  formes (expos, danse, concerts, etc.) à travers une pléiade d’artistes bien choisis. 

Cette fois-ci, et alors qu’on est entre la FIAC et Paris Photo, le centre culturel invite un artiste né aux Etats-Unis, connu à l’international et qui s’est notamment fait remarquer à l’Armory Show de New York : le talentueux Evan Roth avec l’expo ‘Landscape with a Ruin’. L’homme, scrutateur d’Internet depuis plus de dix ans et de son impact sur les sociétés,  crée des installations qui matérialisent le virtuel et offrent à voir les mutations culturelles induites par les évolutions technologiques.

Tout commence en 2014. Cette année-là, Roth a l’idée de se rendre dans les zones côtières où les câbles nous connectant à Internet émergent de l’eau. Après plusieurs voyages (Hong-Kong, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, France, Afrique du Sud…), semblables à des pèlerinages, l’artiste dégage un ensemble d’œuvres cohérent, puissant, sous forme d’installations vidéo et de sculptures. Le concept ‘Landscapes’ était né.

Peu à peu, sa quête devient plus personnelle. Las de cartographier le maillage de la toile, l’artiste prend goût à l’expérience en elle-même et ses ressentis. C’est ainsi que ses œuvres, qui devaient placer Internet au cœur des théories d’accélération culturelle contemporaine, se focalisent sur la contemplation intime, étrangère à la sphère numérique. ‘Landscape with a Ruin’ s’attarde alors sur le romantisme, les paysages et la picturalité des ruines.

Avec des caméras programmées pour filmer en infrarouge, Evan Roth confectionne des vidéos qui sont ensuite téléchargées sur un serveur du pays dans lequel sont prises les images. L’idée ? Dégager une problématique autour de l’évolution du temps et de l’espace, au moment où tous les territoires semblent interconnectés.

Un vaste programme philosophique et esthétique qu’Evan Roth met en lumière au Mona Bismarck American Center.

Infos

Site Web de l'événement https://www.monabismarck.org/?lang=fr
Vous aimerez aussi