Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Gaudí

  • Art, Architecture
  • 4 sur 5 étoiles
  • Recommandé
Gaudi au musée d'Orsay
Gaudi au musée d'Orsay
Publicité

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Après l’Atelier des Lumières, le célèbre architecte espagnol Antoni Gaudí squatte le musée d’Orsay pour une giga-rétrospective tout en volutes.

S’il est surtout connu pour sa Sagrada Familia inachevée, Antoni Gaudí est loin d’être un one-hit wonder. Figure incontournable de l’Art nouveau, la star catalane bénéficie (enfin) d’une nouvelle rétrospective française à la hauteur de ses travaux. Cinquante après le musée des Arts décoratifs, c’est Orsay qui reprend la main pour nous offrir une maousse expo retraçant la vie et la carrière plus que remplie de cette icône de l’architecture.

Tous ceux qui sont déjà passés par Barcelone seront d’accord pour dire que le bonhomme a su laisser son empreinte. Eglise de la Sainte Famille, Casa Batlló, Casa Milà ou encore parc Güell : les ouvrages signés Gaudí ont contribué à faire de la cité catalane la capitale de l’Art nouveau. A travers un parcours à la fois chronologique et thématique super détaillé, la rétrospective nous permet de (re)découvrir la création d’un style que l’architecte n’a cessé de décliner sur de nombreux médiums, du dessin technique à la réalisation architecturale en passant par le mobilier. “C’est un génie, ou un fou !”, se serait d’ailleurs écrié le directeur de l’école d’archi de Barcelone lors de la remise de diplôme du jeune Antoni. 

La scéno sinueuse, signée du Studio Matters, reprend les formes organiques des créations de l’architecte pour nous guider à travers son histoire et nous confronter au corpus complet sélectionné avec soin par les équipes d’Orsay et du Musée national d’art de Catalogne. De la petite ébauche au maxi-vitrail, du carreau de céramique à la plaque d’égout en pierre (bien plus belles que celles de Paname), de la jardinière en mosaïque aux immenses portes vitrées, les commissaires multiplient les grands écarts, prenant toujours soin d’illustrer l’immensité du talent de Gaudí.

Très complète, l’expo manque cependant d’un petit côté fun qui aurait sans doute plu à l’artiste. On y apprend plein de choses, mais on s’ennuie un poil, faute de problématisation marquée et d’éléments dynamiques. Car non, Antonio Gaudí n’avait rien de barbant, ça, on vous l’assure !

Écrit par
Zoé Kennedy

Infos

Adresse
Prix
Plein tarif : 16€
Publicité
Vous aimerez aussi