Korea Now ! Craft et Design

Art, Design
Recommandé
  • 5 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Korea Now  (© Musée des Arts décoratifs)
1/6
© Musée des Arts décoratifs
Korea Now  (© Musée des Arts décoratifs)
2/6
© Musée des Arts décoratifs
Korea Now  (© Musée des Arts décoratifs)
3/6
© Musée des Arts décoratifs
Korea Now  (© Musée des Arts décoratifs)
4/6
© Musée des Arts décoratifs
Korea Now  (© Musée des Arts décoratifs)
5/6
© Musée des Arts décoratifs
Korea Now  (© Musée des Arts décoratifs)
6/6
© Musée des Arts décoratifs

Korea Now ! La Corée est prolixe, présente et inventive. A l’honneur à Paris, elle danse au théâtre de la Ville, se mange au Carreau du Temple, se regarde au Forum des Images. De la mode au graphisme, du craft au design, le musée des Arts décoratifs présente quant à lui quelque 150 artistes et artisans, le cœur palpitant de la création coréenne. L’exposition témoigne de l’hétéroclisme et de la dynamique artistiques du pays dans un parcours dense et spontané qui permet d’appréhender l’art coréen comme il se doit, avec souplesse et sans contrainte apparente.

Dans une scénographie fluide, reproduisant l'ouverture et la circulation facile des maisons coréennes, la nef principale nous fait découvrir les créations les plus emblématiques de l'artisanat, de la pure tradition aux fantaisies les plus osées. Bols en céramique aux délicats motifs azurés, ensembles à thé des plus raffinés, colliers végétaux, parures de résine, laques éclatantes, tables en bois revisitées... Finesse, originalité et technicité se retrouvent dans chaque objet. Passant d'un espace à l'autre le visiteur rencontre un art minutieux et éloquent qui l'enveloppe de sa moderne préciosité. Que ce soit l'attirance pour l'épurement ou la joie d'imaginer cette broche au paysage marin accrochée à un sobre tissu, on prend plaisir à se familiariser avec ces créations orientales, exubérantes sous leur humilité.

On se dirige ensuite de l'autre côté, où la mode s'épanouit dans un fabuleux mélange de hanbok (merveilleux costume porté tant par les hommes que par les femmes lors de grandes occasions) et d'esprit japonisant à la Yohji Yamamoto. Habit impérial, lingerie complexe et pudique, superposition d'amples pans noirs, baskets habillées, le style coréen mélange plusieurs influences dont la plus prégnante est encore une fois la tradition et la distinction. On ne peut échapper au pouvoir magnétique et fascinant de la sobriété qui, poussée à l’extrême, devient un art complexe de la composition par soustraction. L'habit, extrêmement ramifié, est décomposé sous nos yeux, ce qui le rend à la fois familier et étonnamment distant. Tout repose sur l'apparence, l'allure et la silhouette. Contrôle absolu des coutures dont la simplicité n’est que feinte. 

Foisonnante, l’exposition nous fait découvrir un immense territoire que l’on méconnaît, pour la plus grande satisfaction de notre curiosité. On vogue dans ces teintes inspirantes, ébloui par la finesse du geste, le regard happé par les codes du Pays du Matin calme. C’est une réelle plongée au cœur de la Corée contemporaine, la condensation des travaux de mains créatives et prolifiques. Un pur extrait de l’essence coréenne actuelle. Amoureux de la Corée, chasseurs de la dernière pépite innovante, passants du hasard, curieux d’arts décoratifs, tous trouveront une matière, un objet, une couleur ou un tissu qui les séduira tant l’abondance est grande et de qualité.

Par Elise Boutié

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening