Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le Wonder / Zénith

Le Wonder / Zénith (FERMÉ)

Art, Résidences d'artistes Paris et sa banlieue
5 sur 5 étoiles

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Avec le Zénith, le collectif Wonder écrit le troisième chapitre de son histoire à Nanterre.

Dans la galaxie des friches et assimilés, voici celle au cadre le plus irréel, quasi science-fictionnel. Imaginez un peu : d'un côté, les iconiques tours Nuages imaginées par Emile Aillaud à la fin des années 1970. De l'autre, les gratte-ciel de la Société Générale qui se dressent. Et au milieu de tout ça, dans ce no man's land urbanistique, la troisième mouture du collectif Wonder : le Zénith.

Après avoir poussé ses premiers cris dans une usine de piles à Saint-Ouen et grandi à Bagnolet, le Wonder a depuis février pris ses quartiers dans cet ancien immeuble de bureaux situé à Nanterre. Inoccupé depuis au moins cinq ans, ce bâtiment circulaire offre avec ses 2 700 mètres carrés répartis sur trois niveaux un sacré terrain de jeu pour la soixantaine de résidents, et presque autant de spécialités artistiques. Réunis en pôles, on y retrouve autant des peintres que des ingénieurs du son qui profitent de studios mobiles construits dans le sous-sol par le menuisier maison, le salon de tatouage Arnica, un pôle couture avec un métier à tisser, des pôles bois et métal ou encore de la risographie. Sans oublier la webradio Viziradio, sorte de mémoire du lieu qui continue de suivre et documenter le quotidien et les évolutions du collectif. Avec, en guise de liant, « un fonctionnement jamais loin du modèle coopératif avec une mutualisation des biens et des savoirs » comme nous le confie la militante Célia Richard, la coordinatrice du lieu.

Un lieu qui a l'allure d’une bulle artistique temporaire. Parce qu'il y a d'abord cette convention d'occupation signée avec Bouygues – propriétaire du lieu. Et ensuite, il y a ce manque d'espaces extérieurs qui reconfigure la capacité d'accueil du collectif. Autant le dire tout de suite, au Zénith, oubliez les grosses chouilles qui ont fait la légende du Liebert. Les ouvertures y seront très ponctuelles et prendront davantage la forme de visites, d'ateliers, de performances voire de créations hors les murs bientôt dévoilées. Guettez bien leurs différentes annonces, ce serait bête de louper un cadre et une terrasse pareils. Au pire, dites-vous bien que l'histoire du Wonder se poursuivra ailleurs. Après tout, du Zénith au phénix, il n'y a que quelques lettres, qu'ils se feront un plaisir d'écrire à l'avenir. 

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Adresse 167-169 avenue Pablo-Picasso
Nanterre
92000
Transport RER - Grande Arche de la Défense
Contact
Heures d'ouverture Ouvert de manière ponctuelle ; horaires selon les événements
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une