Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Frida
© Diego Rivera and Frida Kahlo archives, Bank of México, fiduciary in the Frida Kahlo and Diego Rivera Museum Trust

Les expositions qui mettent les femmes à l'honneur à Paris

Pionnières longtemps ignorées, mouvements oubliés et perles contemporaines… Retrouvez la sélection des meilleures expositions de femmes artistes dans la capitale.

Écrit par
Clotilde Gaillard
,
Zoé Kennedy
et
Antonin Gratien
Publicité

Qu'elle soit le sujet de l'œuvre ou l'artiste qui l'exécute, qu'elle inspire ou qu'elle éprouve son talent, qu'elle soit muse, génie ou mécène, la femme est au détour de chaque tableau, chaque sculpture, chaque production artistique. Malheureusement, ce n'est pas elle qui occupe la majorité des cimaises de nos musées, quand elle ne peine pas carrément à y entrer. Pour réparer cette grossière injustice, voici donc une sélection d'expos 100 % féminines, qui rendent hommage aux virtuoses créatives et aux battantes de l'art avec un « e ». D'hier comme d'aujourd'hui.

Les expositions qui mettent les femmes à l'honneur à Paris

  • 5 sur 5 étoiles
  • Art
  • 16e arrondissement

Pour faire simple, l’un peint des jolis nymphéas quand l’autre s’illustre dans un registre non figuratif. Et pourtant, quand on se balade dans l’expo, la mise en place d’une telle rencontre paraît carrément évidente : ces deux-là étaient faits pour s’entendre ! Pourtant, Joan Mitchell n’a jamais aimé les comparaisons avec Monet de son vivant. Alors, qu’aurait pensé Mitchell de cette expo posthume ? Peut-être pas que du bien. Plus gros accrochage dédié à l’Américaine jamais présenté en France, la partie confrontant les deux corpus est pourtant un délice, tant la filiation entre les deux artistes est flagrante. Gros formats, maîtrise parfaite de la texture, palette commune… On se plaît à passer de tableau en tableau pour les comparer, chercher les similitudes et les divergences. C’est une expo cinq étoiles dont la scéno tout en sobriété laisse parler les œuvres, qui, on vous l’assure, ont plein de choses à dire.

  • 5 sur 5 étoiles
  • Art
  • Chaillot

Sapologue, féministe et communiste assumée, la célèbre artiste Frida Kahlo squatte le plus modeux des musées parisiens en plein fashion month. A travers un parcours thématique et quelque 200 objets provenant de la Casa Azul (la baraque de Frida à Mexico), on (re)découvre une artiste qui a fait de son corps sa plus grande œuvre d’art. L’expo commence dans un sous-sol aussi sombre qu’un couplet de Damso, où lettres, bijoux et photos nous mettent dans la confidence. Blessée, trompée, amputée mais jamais découragée, elle portait ses corsets par obligation mais les peignait par conviction. Passé la galerie, le reste de l’expo nous plonge dans un univers bien plus lumineux : les tenues colorées de l’artiste nous pètent la rétine, contrastant avec l’intimité de la première partie. Cette section « fringues », c’est le visage que présente Frida Kahlo au monde, entre vêtements aux accents régionalistes, monosourcil iconique et identité de genre floue.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité