Signac, les harmonies colorées

Art, Peinture
Paul Signac
Paul Signac (1863 – 1935), Les Andelys. Soleil couchant, 1886, Huile sur toile, 32,8 x 46,1 cm, Collection particulière .jpg

Time Out dit

Comme dirait Jean-Jacques Goldman, il suffira d'un Signac, un matin, pour relancer la saison culturelle du musée Jacquemart-André. L'institution met un coup de projo sur Paul Signac à travers une ambitieuse rétrospective. Animé par la foi impressionniste à ses débuts, le peintre français dévie ensuite, dans le sillage de Georges Seurat, sur la piste du « néo-impressionnisme », cette approche picturale scientifique et ses tableaux faits de mille et un points aux couleurs psychédéliques.

Avec ses 70 œuvres annoncées, cette expo raconte les pérégrinations de la vie artistique de Signac, mais aussi les œuvres de ses compagnons de route : Seurat, Pissaro ou Luce. On ira notamment à Saint-Tropez, où Signac prenait, au tournant du XXe siècle, tous ses quartiers d'été, enquillant les toiles sur la région PACA… Lunettes de soleil conseillées !

Infos

Vous aimerez aussi