Chez Bouboule

Bars
Recommandé
  • 3 sur 5 étoiles
  • 1 sur 5 étoiles
(5Appréciations)
2 J'aime
Epingler
 (© Chez Bouboule)
1/12
© Chez Bouboule
 (© Chez Bouboule)
2/12
© Chez Bouboule
 (© Chez Bouboule)
3/12
© Chez Bouboule
 (© EChirache)
4/12
© EChirache
 (© EChirache)
5/12
© EChirache
 (© EChirache)
6/12
© EChirache
 (© EChirache)
7/12
© EChirache
 (© Chez Bouboule)
8/12
© Chez Bouboule
 (© EChirache)
9/12
© EChirache
 (© EChirache)
10/12
© EChirache
 (© EChirache)
11/12
© EChirache
 (© EChirache)
12/12
© EChirache

Il s’en est fallu d’un cheveu pour que le jeune Auvergnat Alexis Robert puisse s’enorgueillir d’avoir ouvert le premier bar à pétanque de Paris. Seulement voilà, les Niçois l’ont précédé de quelques mois et ont déjà raflé le titre. Pas grave, il y a de la place pour deux bars à pétanque dans la ville. Ce n’est pas tout : aux Niçois, vous jouez sur du gazon synthétique dans la cave, alors qu’ici vous tirez et pointez dans le sable et les graviers, à la traditionnelle ! Il faut dire qu’Alexis connaît son sujet : il a créé Chez Bouboule en hommage à son grand-père, ancien dentiste d’un petit village du Cantal et grand passionné de pétanque.

Sur une étroite bande de terre derrière un filet, les aficionados de la boule Obut s’en donnent donc à cœur joie, après avoir réservé (gratuitement) le terrain pour une demi-heure. Casquette vissée à l’envers sur la tête, petite moustache qui sent le Ricard, le barman Raphaël accueille pendant ce temps la clientèle chaleureusement. A l’angle de l’avenue Trudaine et de la rue Rochechouart, Chez Bouboule a remplacé un ancien rade à couscous, un peu glauque et pas toujours bien famé. Hormis un ou deux mécontents, tout le monde semble ravi du changement, une femme passe même la tête par la porte d’entrée juste pour lancer au serveur : « Bravo ! C’est super ce que vous faites. » Raphaël confirme : « Ca marche du feu de dieu. Les gens du quartier sont très contents de nous voir arriver, ils ont enfin un bar pour sortir dans le coin. » Mieux, la maire du 9e arrondissement, Delphine Bürkli, a envoyé une lettre de félicitations au bar, bientôt suivie par Anne Hidalgo.

Dans un contexte tendu entre riverains et bars, le soutien des responsables politiques fait plaisir à Alexis. Chez Bouboule s’est d'ailleurs engagé à respecter le voisinage et on arrête la pétanque à 23h30 pile poil, pour ne pas déranger les habitants de l’immeuble. De fait, l’arrivée de ce bar cool et branché s’inscrit dans le processus de gentrification du sud de Barbès et d’Anvers, un mouvement qui arrange les pouvoirs publics. C’est un peu le seul bémol qu’on pourrait émettre à propos de Chez Bouboule : les prix pratiqués sont sélectifs, donc élevés. A 8 € la pinte, 5,90 € le verre de gaillac, 17 € le burger et 18 € la saucisse aligot, on préférera s’envoyer des Ricard à 3 € et des tapas entre 5 et 9 € (frites, sardines, tapenade, fromages d’Auvergne, etc.). Si vous jouez aux boules, on vous conseille de cultiver votre sens du jeu de mots, en commandant une sympathique bière artisanale de Normandie qui s'appelle... la Kekette.

Par Emmanuel Chirache

Publié :

Nom du lieu Chez Bouboule
Contact
Adresse 0 avenue Trudaine
9e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi : de 17h à 2h. Samedi de 10h à 2h. Dimanche de 10h à 18h.
Transport Métro : Anvers, Poissonnière ou Barbès-Rochechouart
Prix 8 € la pinte, 3 € le Ricard, 25 € la planche de charcuterie et fromage pour 2.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Average User Rating

1.3 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:1
  • 1 star:3
LiveReviews|5
1 person listening
grognonmanon
tastemaker

La déco très sympa et l'animation pétanque faisaient a priori de ce bar un lieu très prometteur mais malheureusement l'endroit est archibondé, bruyant, il faut attendre son tour pendant une éternité (et cela n'est pas garanti) pour pouvoir jouer à la pétanque. Bilan très mitigé !

ItIs2amGoToSleep

NUL! A éviter. Surtout en groupe.

1. Le serveur ramasse les verres encore à moitié plein.

2. Il prend au passage les paquets de cigarettes, se vente devant ses potes. Et essaye de le fumer devant nous en pensant être discret! On lui a repris, il l'a rendu sans s'excuser.

3. Réservation de groupe annulée sans nous prevenir. Un autre groupe à peine plus nombreux aurait réservé trois jours après nous. On s'est retrouvé sur 2 petites tables hautes à 15.

4. Pour se faire pardonner ils nous avaient promis de faire un geste commercial. On attend toujours.

5. On avait prévu un arrangement de tapas pour 15 personnes qui n'est jamais arrivé. Il a fallu commander à la carte. Très cher, pas très bon et mini quantité.

6. Ils nous ont rajoutés des boissons non commandées au moment de l'addition.

7. On avait juste l'impression de les déranger. Ils ne sont pas sympas, pas souriant, et n'ont pas le sens du service.

C'est dommage le concept était original.

Juliette Lebre
tastemaker

Concept bar excellant sur le papier. Pourquoi les parisiens ne pourraient pas eux aussi profiter de boire un verre en sortant du boulot tout en jouant une partie de pétanque ? Sur le papier : 20/20 les propriétaires avaient tout compris. Cependant les choses se compliquent lors de l’éxécution pour faire revivre une fin d’après-midi sous les pins au soleil couchant un verre de pastis à la main. Premier frein : l’espace restreint, offre seulement deux “pistes” pour jouer à la pétanque. Second frein, le nombre de personnes arrivant à 18h (lorsque toi tu sors pour un afterwork à 19h du bureau) et réserve un créneau de 20h à 23h ! Bref pour moi ce fut une expérience décevante : arrivée à 20h repartie à 21h après un mauvais verre de vin debout sans avoir pu toucher à une boule de bouboule.

Mahé A

C'est vraiment dommage, le lieu est sympa, l'idée originale. Mais un des serveurs est tellement désagréable qu'il vous fera regretter d'être entrés. Malgré notre reservation, nous n'avions pas de table et nous étions autorisés qu'à emprunter un tabouret pour deux. Au moment de payer, j'ai eu le malheur de faire remarquer une erreur d'addition, on m'a reproché de venir râler pour si PEU. Je suis déçue.

PHILIPPE O

Première chez Bouboule le 27/02/2015 avec 5 potes.Ayant pris le soins de réserver par mail + 3 appels téléphoniques, c'était OK. Pour autant, une fois sur place, aucune table de réservée et plus de disponibilité pour une partie de boule...C'est les boules...Nous n'y reviendrons pas.